EX LIBRIS MAGICIS ( Magicians’bookplates)

C’est assez peu courant pour être mentionné et vivement recommandé ici.
Mon vieil ami, le remarquable Wittus Witt, expose actuellement à Hambourg sa collection d’ ex libris de magiciens.

Un magnifique catalogue sur papier glacé a été publié pour la circonstance. Il se compose d’une quarantaine de pages avec de très belles reproductions en couleurs. Vous y trouverez deux de mes ex libris.

Au  format carré. 21 cmx21 cm.

Voici quatre exemplaires différents de mes dernières étiquettes:

Et j’en profite pour vous rappeler que l’un des plus grands et célèbres et derniers graveurs en manière noire se tient à votre disposition pour vous graver le vôtre. Il s’agit de M. Gilbert Normand. Il suffit de lui donner une esquisse et il se chargera de vous présenter plusieurs projets avant l’exécution.

Voici mon avant dernier ex libris gravé par Gilbert:

Quant à Wittus,  voici ses coordonnées: abc@wittuswitt.de

Le prix du catalogue est de 12,50 euros plus 5 euros de port.

 

Rappel: Sur ce site, il vous suffit de cliquer une fois sur une image et ensuite vous pourrez l’agrandir à votre guise.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

ETONNANT PLACARD PUBLICITAIRE

Vous serez étonné par le document que je vous montre ci-dessous et qui m’a fait beaucoup rire. Il a aussi un peu flatté mon orgueil car j’ai donc pu ainsi, un bref instant me considérer comme une personne intelligente !

Où ai-je bien pu trouver un tel document?

C’est dans un des beaux et peu courants catalogues de 176 pages édités par LE RIRE PARISIEN, fabrique d’ appareils de prestidigitation et d’illusion.  Celui-ci daterait des tous débuts du siècle précédent et une fois de plus j’y découvre également qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil, ou les feux de la rampe dans notre cas, puisqu’il existait déjà dans nos music-halls des femmes volantes. Mon ami, l’extraordinaire John Caughan n’a donc eu qu’à adapter et se creuser un peu la cervelle pour faire voler, sans attaches visibles, le grand David Copperfield…

Image et document: COLLECTION DANY TRICK. Un clic sur le document et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre convenance.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

DEUX DOCUMENTS ETONNANTS

Tout d’abord cette carte postale trouvée sur un « troc et puces » aux fins fonds de la Sarthe et que je n’ai jamais encore vue reproduite. A ma connaissance cette Demoiselle M. Watt n’a pas laissé de traces dans l’histoire de notre art mais si je me fie à l’aspect de la robe qu’elle porte et à sa coiffure, je peux dire qu’elle se produisait dans les années 1900-1930. Vous remarquerez certainement son assez forte corpulence. Quant à cette forme de  » La Femme que l’on coupe en morceaux » qui aurait été inventée et popularisée par Horace Goldin, elle me paraît très originale et différente de toutes celles que nous connaissons.

Dans ma collection, ce beau programme cartonné du London Coliseum  dans Charing Cross, datant de 1924, indique que Goldin appelait sa grande  illusion THE GRAT DIVIDE ( The Divided Venus).

Apparemment ces lames utilisées pour diviser mademoiselle Watt et dont l’une est déjà introduite dans la caisse, ne voulaient-elles pas représenter des lames de rasoir? Vous savez, ces rasoirs qui ont remplacé les coupe-choux de nos grands-parents et même de nos parents dans les campagnes bretonnes.

Au verso de la carte nous trouvons une indication qui nous permet de la dater approximativement. « La correspondance au recto n’est pas acceptée par tous les pays étrangers ( se renseigner à la poste) ».

*****

Ce deuxième document se présente sous la forme d’une petite brochure agrafée de 11 pp numérotées de 11, 5  sur 9 cm. La couverture vaut son pesant d’or et comme je crois qu’elle aura éveillé votre curiosité, comme le fut la mienne, je ne puis résister au plaisir de vous scanner toutes les pages.

Comment Célestin réveilla la princesse Shuliador.

En fait il s’agit d’une publicité extraordinairement bien conçue pour des saucisses en conserve dans de la saumure !!… Les frankfurters Koospol de Prague étaient apparemment très appréciées des enfants. La Tchéquie et la Slovaquie n’étaient pas encore séparées.

Images et documents COLLECTION FAMILIALE DANY TRICK. Il vous suffit de cliquer sur une de ces images et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre guise.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

VERY SPECIAL PEOPLE. SOMETHING SPECIAL…

When I was a teacher I was used to having long holidays, more especially in summer. July and august were usually spent in Great Britain. I really appreciated those long summer days, and completely stopped working. Angling along the river Fowey and the brooks on the Bodmin Moors were much appreciated and I loved one fried brown trout for my dinner. The Golitha Falls, a beautiful spot not far from Liskeard were quite a lovely place for brown trout.   During my travels all over the great island, from Devon to Cornwall and Wales and the Lake District and Northumberland,  I collected so many  original documents of all sorts in the language, documents which were used in my classes afterwards, the teenagers were so pleased to study things which were not in the book!

I still love crossing the Chanel,  no, I don’t swim across in spite of having palmed feet, being a « Froggie », but love the pleasant voyages on board the car ferries of the Brittany Ferries…

Nowadays when I go to London I also appreciate travelling by train and the TGV, avoiding Paris. Then the EUROSTAR from Lille International to St Pancras station. Last time, on my way back home, the Eurostar was late  so in Lille International I missed the connection to Quimperlé by TGV. Aren’t these two companies good? I have never had to complain once. They even booked « une suite » at the superb Novotel in Lille for me and in the morning I had a magnificent breakfast. Even a porter helped me with my heavy luggage from the station to the hotel just across the road.

So I have decided to stick to this habit, I don’t work much in summer. Am just back from London and the Magic Circle where I could grab a few things and books and memorabilia. Have just started sorting some nice photos and am going to share some with you. Let’s start.

Trois de nos grands classiques. Au premier plan: une suspension sur cimeterres, ces sabres larges et recourbés des Orientaux.  En fin de présentation, la partenaire du magicien, au niveau du cou,  reste en suspension sur la pointe de l’un d’entre eux alors que les deux autres ont été retirés. Très populaire dans les années cinquante et soixante. A ne pas confondre avec une  lévitation, quand la partenaire flotte dans l’air, sans support visible. Le type parfait de la lévitation est connu dans notre milieu sous le nom d’ Asrah.

A droite vous remarquerez un grand panier en rotin tressé qui sert pour un autre classique de la magie de scène. Il s’agit du panier indou. Un garçonnet, ou la partenaire, entre dans ce panier et ensuite il, ou elle, est transpercée de toutes parts à l’aide d’épées. Le magicien ôte parfois le couvercle et saute dans le panier pour montrer que le garçonnet a disparu; une fois les épées retirées, le partenaire sort indemne du panier.

*Le plus étonnant reste à venir car le recto de cette photo dévoile presque tout !!

Que des grands classiques! La grande guillotine et une variante de la Malle des Indes…

Je n’ai pas le nom de ce Britannique en tête mais la belle photographie suivante  fut prise dans un studio anglais comme le laisse entendre la mention figurant au recto. Tous renseignements à son sujet seront les bienvenus. Il devait travailler beaucoup en cabarets.

Voici maintenant une autre belle photographie d’une compagnie hollandaise. Jaqueline, Eddy and C° étaient basés en Hollande Méridionale à Rotterdam. Mais nous les avons souvent vus à la télévision française.

Et maintenant voici M. PACO LARA et sa partenaire KRISTINA. Ils présentaient du close-up magic, c’est à dire de la micro-magie ou magie de proximité, de la sculpture sur ballons de baudruche, des grandes illusions et se produisaient également en cabaret. Au moment où ces photographies professionnelles furent prises, Paco était membre du Magic Circle. Je crois savoir que c’était un membre éminent de l’Inner Magic Circle qui leur servait d’agent artistique ou d’imprésario, M. Peter Dobson BLANCHARD.

Survolons  maintenant l’ Atlantique et nous nous trouvons, après avoir traversé les plaines centrales des Etats Unis et le Colorado où à Denver naquit Gary DARWIN en 1935, dans le Nevada puis en Californie,  l’état où le miel et certains croyaient également que  l’or coulaient à flots. C’est en 1968 que ce grand spécialiste du thumb-tip, F.P. dans notre jargon, fonda le Darwin Magic Club après avoir migré vers cette Californie. Grand collectionneur, il fut connu pour posséder plus de 7000 livres de magie, 3000 appareils et plus de 700 affiches de magiciens, du memorabilia à foison, photos et autographes de magiciens. Il « coacha » de nombreux adeptes parmi lesquels la célèbre MELINDA.

Je me demande bien ce que sont devenus ces cinq garçons figurant sur la photo ci-dessous.

Restons donc aux States, du côté de Baltimore. Je trouve que ces deux-là ont beaucoup de classe.

Tous renseignements concernant les deux  » rigolos » qui suivent seraient les bienvenus. Idée très intéressante et qui attire bien l’attention des « bookers » potentiels. Cela nous change des femmes coupées en morceaux,  des couteaux à travers le bras, des guillotines et des coupeurs de têtes.

Photographies Collection Dany Trick. Vous savez désormais qu’un clic sur l’image permet ensuite de l’agrandir à votre guise.

 

Très longuement à suivre…

 

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

Monsieur IAN KEABLE

Mon ami Ian Keable, que je viens de rencontrer au Magic Circle et avec lequel j’ai toujours un plaisir fou à discuter, est un des grands historiens sérieux versés dans l’histoire de notre art. Après de brillantes études universitaires à Oxford il s’est longuement attaché à des recherches très poussées sur Charles Dickens Magicien. Cela s’est traduit par la publication d’un fort ouvrage qui fait et fera référence dans ce domaine. Il présente également à travers tout le Royaume qui n’est pas encore tout à fait Désuni un spectacle complet intitulé: LE MONDE SECRET DE CHARLES DICKENS. Il est également apte à donner une conférence sur le sujet. Voila au moins un conférencier idéal pour un congrès français ou européen. Envoyez-lui un mail avec vos coordonnées pour recevoir sa newsletter toujours très intéressante .

Discussion autour d’un verre au Magic Circle à Londres. Arrêt pour prendre la pose. A l’arrière-plan le Dr Houston, rédacteur en chef du Magic Circular, le très beau mensuel du Cercle.

« Paradoxe : c’est avec les gens intelligents qu’on déconne le mieux. »

Frédéric DARD

 

Un simple clic sur l’image et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre gré.

Publié dans Blog, Uncategorized | Laisser un commentaire

A LA BRITISH LIBRARY

Montaigne parlait lui aussi de sa librairie, mot d’origine latine, voir liber et libris, car ce n’est que plus tard que la langue française emploiera le mot d’origine grecque bibliothèque, ou armoire à livres. La langue anglaise qui est devenue universelle est ainsi truffée de faux amis qui semblent n’exister là que pour tromper le peu de francophones restant dans le monde…

C’est sans aucun doute possible la plus importante bibliothèque du monde. Lors de mes séjours à Londres je ne manque jamais l’occasion d’y passer au moins une journée entière. Cette fois-ci j’avais de plus besoin de faire renouveler ma carte de chercheur. J’ai toujours un plaisir fou à fréquenter la boutique, plaisir qui était encore plus important au cours des années passées, car Oak Knoll Books, les Américains spécialisés dans « les livres sur les livres » co-éditaient avec la British Library des ouvrages très importants sur l’histoire des livres, la typographie, la reliure, l’histoire de la chromolihographie, la bibliophilie, etc. Ils distribuaient également ces ouvrages toujours volumineux et lourds. Cette collaboration est malheureusement terminée et je suis obligé de les faire venir des Etats Unis aujourd’hui. Et le prix du port devient phénoménal.C’est bien dommage car la British… a un service extraordinaire. quel que soit le nombre et le poids des livres que vous acquérez le prix d’expédition vers mon domicile est le même: £ 7, 50 et ce prix n’a pas changé depuis quelques années. Chez Foyles, la plus grande librairie de Londres un chef de rayon me disait qu’ils ne pouvaient pas entrer en compétition sur ce plan-là et il se demandait comment cela pouvait se faire. Eux non plus ne stockent plus autant d’œuvres traitant de ces sujets qui me passionnent. Ils sont en concurrence avec Amazon, et c’est un marché tellement réduit, figurez-vous !

Au rayon cartes postales j’en ai déniché une très intéressante. C’était la seule et dernière. D’autres magiciens étaient passés par là!

From the Henry EVANION collection. Circa 1887.

©2014 The British Library Board.

Un simple clic sur l’image et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre guise.

Publié dans Blog, Cartes postales, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

L’ANCIEN MAIRE DE MELLAC

N’a-t-il pas fière allure dans son beau costume breton cet ancien maire de ma commune actuelle?

Il s’agit de M. TAMIC qui occupa cette fonction élective pendant 21 années,  de 1871 à 1892.

Un simple clic sur l’image et ensuite vous l’agrandissez à votre guise.

Photo: Tirage  Collodion humide. Collection d’un de mes anciens élèves Christophe ROCHET et Daniel CUDENNEC. Si vous possédez des cartes postales anciennes et des photos anciennes concernant les costumes bretons Christophe sera ravi d’entendre parler de vous. Ah! Le militaria ancien l’intéresse également énormément…

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

UNE DE PLUS DANS MA COLLECTION…

Lorsque je découvris cette chromolithographie dimanche dernier sur une « foire à tout » sur la côte sud atlantique bretonne, je fus bien content. A ma connaissance, mais plus j’en sais, plus je découvre que moins j’en sais, elle n’est mentionnée nulle part dans les quelques ouvrages spécialisés qui garnissent mes rayonnages. « Les Physiciens », il s’agit bien évidemment de magiciens prestidigitateurs  à la parade. Le terme physique amusante est employé à la fin du XIXème siècle et aux débuts du XXème pour désigner la magie et la prestidigitation. C’est étonnant car l’un des personnages joue du bilboquet et ses deux partenaires utilisent d’autres instruments, différents de ceux que nous voyons habituellement sur ce genre d’images. S’agirait-il d’une  boîte-tiroir à production? Il y a également deux balles qui me semblent trop grosses pour être des muscades.

Cette image fut imprimée par le lithographe connu H. Lass à Paris.

Rappel: Un premier clic sur une image et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre guise. N’est-ce pas merveilleux?

Publié dans Blog, Chromolithographies, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

NAGA et O’SHAN

Je pourrais commencer cette courte biographie d’ O’ Shan et de Naga en parodiant ce poète humaniste Joachim du Bellay:

« Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,

Ou cestuy-là qui conquit la toison,

Et puis est retourné,  plein d’usage et raison,

Vivre dans le Morbihan, le reste de son âge. »

Effectivement ces deux Bretons, comme nous allons le voir, en partant de Gourin ont parcouru presque toute la planète et joué dans les plus grands théâtres et music-halls du monde. Mais cette petite ville qui se meurt et s’endort aujourd’hui ne fut-elle pas une terre de migrants partis vers les grands espaces américains et canadiens? L’esprit de conquête, de frontières à franchir, du voyage et des grands départs y fut toujours présent.

Lorsque je rends souvent visite à ces amis de longue date pour lesquels j’ai toujours eu une grande admiration, je pense immanquablement,  en acceptant leur hospitalité dans leur belle demeure de maître sise à la sortie de Gourin sur la route de Scaër, au Prieuré de St Gervais la Forêt, tant cette maison avec son parc si bien entretenu ressemble à celle de Jean Eugène Robert Houdin que j’ai également souvent visitée.

Ma première rencontre remonte à bien longtemps. Je devais avoir dans les sept à huit  ans et ils se produisaient en première partie de la célèbre chanteuse Lina Margy sur une scène montée sur la place centrale de Gourin; c’était dans les années cinquante et je fus bien évidemment fort impressionné par ce spectacle de mentalisme, si à la mode aujourd’hui, ou télépathie ou encore transmission de pensée comme l’on disait plutôt à cette époque.

De son véritable nom, Yves Chanot, et vous comprendrez alors son nom de scène O’ SHAN qui en est une anagramme, naquit en plein cœur de Gourin, face à l’ église, le 3 juillet 1926. Les jeunes Gourinoises commençaient à se faire couper les cheveux à la garçonne et à danser le Charleston. Elles quittaient le costume traditionnel breton et la coiffe. On les montrait du doigt dans la rue…

C’est à l’âge de dix ans qu’ Yves commença à s’intéresser sérieusement à la magie; il faut reconnaitre que la vie dans les établissements scolaires et internats de l’époque n’était pas très réjouissante et lorsque l’on était éloigné de la maison dans les écoles privées tenues par les Frères des Ecoles Chrétiennes, la tendresse qu’ exige  ce jeune âge  n’était pas toujours le fort de ces hommes rigoristes vêtus de soutanes noires. C’est pourtant là que le jeune Chanot monte pour la première fois sur les planches en tâtant du théâtre d’amateur et des comédies de boulevard de Courteline. Un autre moyen d’évasion découvert rapidement fut l’achat de petits ouvrages de magie et la collecte d’articles traitant du même sujet dans les magazines pour enfants. C’est ainsi que naît souvent ce goût pour la bibliophilie et que débute la « collectionnite chronique », maladie dont on ne guérit jamais. A ce jour O’Shan se trouve à la tête d’une des plus belles et importantes collections d’ouvrages de mentalisme au monde,  sans compter les livres de prestidigitation et de magie et tout le mémorabilia qui accompagne habituellement cela.Je vous entretiendrai également ci-dessous de ses deux extraordinaires collections très particulières. Et de plus, comme j’ai pu le constater et nous en parlons souvent au téléphone, il continue à se tenir au courant des dernières nouveautés et acquiert tous les livres importants  qui paraissent aujourd’hui concernant les différents aspects de notre art.

C’est au retour du service militaire, il ne sera pas fait pour le service armé, qu’il rencontre une jeune compatriote morbihannaise qui s’intéresse de près à l’art de la prestidigitation. Ils se marient rapidement en 1951 et décident de quitter le pays des ardoisières pour, en abandonnant le commerce dans lequel ils secondaient la mère d’ Yves, acquérir une caravane et se lancer sur les routes à la conquête de la gloire. Ce sont les patronages et les salles des villages et bourgades qui leur servent tout d’abord pour exercer leurs talents de télépathes et de voyance. Ils ont toutefois un numéro de magiciens peu classiques qui les fait connaître en Bretagne car ils se présentent en superbes  costumes bretons traditionnels.

O’Shan m’a souvent raconté que ces débuts suffisaient à peine à les faire vivre car il lui fallait passer ses journées entières  à coller les affiches annonçant les soirées et que le public dans les villages et bourgades était parfois bien peu nombreux. Mais la fin du dernier conflit mondial et son horrible boucherie n’étaient pas bien loin et les gens avaient une envie folle d’oublier et de s’amuser.

Deux grands classiques de la magie. A gauche : la suspension ou catalepsie sur sabres, le magicien finit même par ôter deux de ces sabres et sa partenaire hypnotisée reste en suspension par la nuque sur celui qui reste. Comme vous pouvez le constater ici, c’ est la grande époque des fakirs et magiciens Hindous à turbans, Inaleb, Pierre Brama lui-même, par la suite deux fois Champion du Monde et Grand Prix de la FISM (Fédération Internationale des Sociétés Magiques) en portait un, Ben Ali, Ali Bey, Ben Gouli et Tarah Bey et tant d’autres.

A droite, c’est aussi une variante, encore aussi impressionnante de nos jours, de la guillotine au cou.

Puis c’est le succès en France et dans tout l’Orient et l’Occident grâce à leurs rencontres avec M. Jean Nohain et surtout le regretté M. André Sanlaville qui les engage pour tous les festivals et tournées qu’il organise dans une bonne partie du monde, Europe, Moyen Orient, Canada et l’ Olympia chaque année.  Naga et O’ Shan se spécialisent dans la Voyance et la Télépathie.

Ci-dessus une superbe et rare affiche

C’est cette belle  photographie qui fera leur succès car elle est tellement parlante.

LES TOURNEES SANLAVILLE

NAGA et O’SHAN jouaient un rôle tellement important dans ce domaine si particulier qu’était à leur époque le mentalisme et la télépathie que ce fut à O’SHAN que MAX DIF confia le grand honneur de rédiger l’excellente « Introduction au Mentalisme » dans sa remarquable »Histoire et Evolution Technique de la Prestidigitation« , ouvrage indispensable à tout magicien un peu sérieux qui s’intéresse à l’histoire de notre art. Cette étude se poursuit par une  très longue bibliographie consacrée au même sujet. La photo ci-dessous, parce qu’elle est reproduite sur une sorte de fond vert un peu fluo dans l’ouvrage de Max DIF, laisse une impression très mystérieuse qui convient parfaitement au sujet.

Le globe terrestre au premier plan nous donne à penser aux longs voyages qu’ils ont effectués sur cette planète. Il y a peu de pays où ils ne se sont pas produits. Dans ce même ouvrage M. Max DIF mentionne  leurs tournées internationales mais la liste des pays et continents où ils se présentèrent est trop longue pour être mentionnée ici. Songez aux Etats-Unis, au Canada, à la Côte d’ Ivoire, au Liban, à la Syrie, la Nouvelle Calédonie, le Congo, la Polynésie, la Lybie, la Grèce, l’ Algérie et le Maroc bien évidemment, j’en passe et des meilleurs.

Quelle ne fut pas leur surprise lorsque, après un spectacle donné à Beyrouth en avril 1972, ils virent venir demander à les voir et s’entretenir avec eux dans leur loge, un homme d’un certain âge pour ne pas dire d’un âge certain. Il s’agissait du célèbre TARAH BEY. Il passait là une retraite très paisible après ses succès sur les scènes françaises.

NAGA en compagnie de TARAH BEY

L’Egypte ancienne a toujours fasciné les Européens. Pour quelle raison croyez-vous que Napoléon Ier alla conquérir les pyramides au pied desquelles il s’adressa à ses soldats en ces termes qu’ aujourd’hui encore aucun Français n’ignore? Envoûtante Egypte secrète, mystérieuse civilisation, malédiction tombée sur les premiers profanateurs des tombes des pharaons, c’est déjà le Moyen Orient avec tous ses mystères…  Et voici NAGA près du masque mortuaire de THOUTMÖSIS, pharaon de la XIIIème dynastie.

C’est avec un plaisir certain qu’il ont vu renaître aujourd’hui, après une trop longue éclipse, cet art dans lequel ils furent d’excellents pionniers. Leur technique était à cent lieues au-dessus de celles utilisées par leurs concurrents d’alors. Aujourd’hui tous les magiciens sont mentalistes!!!!!! C’est une des raisons pour lesquelles  O’ Shan fut nommé à juste titre  Président d’honneur de l’ Association des Mentalistes « Mindon Mania ».

De toute manière ils méritent tous deux de figurer dans les annales de la magie ne serait-ce que pour avoir créé très tôt dans leur immense carrière le numéro sensationnel qui les fit connaître dans les plus grands cabarets du monde. Jamais l’on n’avait vu jusque là mêler le mentalisme à une touche d’ érotisme. Leur « Striptease Mental » voyait les spectateurs en délire.

A ce jour O’SHAN n’a rien perdu de son enthousiasme et il se passionne encore et collectionne à tout va tout ce qui traite des cartes marquées et des coffrets à prédiction. Si vous possédez des renseignement dans ces deux domaines n’hésitez pas à le contacter. Vous ne pourrez lui faire plus plaisir et  serez certains de recevoir une longue réponse. Quand il vous parle de ces deux accessoires rien ne peut l’arrêter! Il possède également une importante collection de cartes à jouer qui devint l’objet d’une grande exposition. Je ne vous parlerai pas d’une autre de ses passions et le sujet d’une étude approfondie: ce sont les portefeuilles truqués. C’est au cours d’une visite à Gourin en compagnie de mon regretté ami Edwin Hooper, lors d’un de ses fréquents séjours à Mellac, que notre Maître Magicien Gourinois  nous entretint longuement de ces portefeuilles.

Ce fut en 2014  qu’officiellement NAGA et O’SHAN donnèrent un dernier rendez-vous à leur fidèle public Gourinois pour un spectacle de plus de deux heures dans la très belle salle aménagée du Château de Tronjoly. Ils reçurent bien évidemment une « standing ovation »…

NAGA et O’SHAN aujourd’hui. Quels enthousiasme et joie de vivre!

Photographie Dr Luc  Cavé

Je suis toujours ravi de recevoir de tels courriers. Une belle pièce de plus à ajouter à ma collection.

Il y a peu de temps nous avons reçu la visite, pendant quelques jours, d’un des meilleurs spécialistes sérieux et crédibles français de l’histoire de la magie et surtout très au courant de tous les appareils et accessoires  anciens utilisés par nos prédécesseurs. C’est aussi un des plus importants bibliophiles  européens, je puis l’affirmer avec certitude parce que j’ai eu l’insigne honneur d’ examiner sa bibliothèque. On y trouve  toutes les éditions de Pinetti, de Decremps et de Guyot entre autres. Certaines de ces éditions ne sont mentionnées nulle part.

Comme il est Lyonnais et que nous partageons d’autres passions que celles de la magie en tous genres et surtout celle de la gastronomie, je lui ai fait découvrir les spécialités de la Côte de Bretagne Sud et du paradis de la Cornouaille Sud où je réside, ostréiculture avec les huitres de la rivière de Merrien au goût de noisette plus prononcé  que  les fines du Belon, ou encore les plates double zéro  provenant des eaux profondes de la baie de Quiberon, les demoiselles de Loctudy et le homard bleu, les crêpes de froment et de blé noir qu’ Annick, ma chère épouse  aux origines vénètes, confectionne bien évidemment à merveille sur sa grande bilig.

Après avoir consacré de longues après-midi à l’examen de livres curieux et passé de longues soirées à mettre les milieux de la magie à l’endroit et comme d’habitude à casser du sucre, bien que nous soyons tous deux diabétiques, sur le dos de nos confrères, nous avons cependant trouvé le temps de rendre visite à Naga et O’Shan.

Ah! Vous aurez reconnu dans les lignes ci-dessus le célèbre Hjalmar, lequel avec sa charmante et dynamique compagne Gerda ont parcouru, eux aussi, le monde entier avec leur célèbre numéro de colombes.

HJALMAR en visite chez NAGA et O’SHAN

Photographie DANY TRICK.

Je vous rappelle que sur ce site il vous suffit d’un simple clic sur une photographie et qu’ensuite par d’autres clics vous pouvez l’agrandir à votre guise. Eh! Oui! C’est ma-gi-que ! Merci Sébastien !

 

Références: Kaier ar Poher. Les Cahier du Poher N° 49 JUIN 2015.

Revue du Centre généalogique et historique du Poher.

Merci au Colonel Guy LIDEC.

Max Dif: Maître Magicien de l’ Association Française des Artistes Prestidigitateurs. Histoire et Evolution Technique de la Prestidigitation. 3 vol. dans ma collection.

Une photographie Dr Luc Cavé

Quelques documents : Collection Dany Trick

Publié dans Blog, Uncategorized | Un commentaire

DEUX DOCUMENTS INTERESSANTS

Je vous rappelle qu’il suffit de cliquer une première fois sur une image et qu’ensuite vous pouvez l’agrandir encore deux fois par d’autres clics.

Le premier document est une carte téléphonique japonaise, tout au moins c’est ce que j’imagine car je ne sais pas lire les idéogrammes. Elle pourrait être Chinoise. Je n’ai pas la moindre idée de la manière dont elle a pu atterrir dans ma collection. Je trouve très beau cet envol de papillons. Quant aux trois oiseaux produits je me demande ce que cela peut bien être. Ils sont trop gros pour être des colombes et ressemblent peu à des pigeons… Au temps de ma jeunesse un maître du Kendo japonais m’avait enseigné, non sans difficultés certaines, comment rédiger mon prénom et mon nom dans sa langue. J’en étais resté là.

Le deuxième document est un tirage albuminé d’un individu que je ne connais pas (pour l’instant). Ce tirage fut effectué à partir d’une plaque au collodion humide. Devinez par qui? Par un des employés de Disdéri bien évidemment. Sinon je ne vois pas pour quelle raison je me serais intéressé à ce portrait. Au dos je lis:

DISDERI

Photographe de S.M. L’ EMPEREUR

8, Boulevart des Italiens

PARIS

Et tous les magiciens devraient savoir que le Théâtre de Jean Eugène ROBERT-HOUDIN fut un temps au rez-de-chaussée de cet immeuble.

Voyez à ce propos, sur ce site même,  l’ article que j’ai déjà consacré aux photographes installés sur ce boulevard.

Post Scriptum: Oh! Oh! Après quelques recherches je crois pouvoir affirmer que c’est un portrait d’ Emile de Girardin. Dans ce cas ce fut certainement Disdéri lui-même qui lui « tira le portrait » et non un de ses nombreux assistants, car de Girardin était un auteur connu.

Images Collection familiale Dany Trick

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | 2 commentaires