BETWEEN BLACK AND WHITE…

Ma grand mère maternelle parlait un excellent Breton qu’ elle m’a enseigné et elle disait souvent:

« Kreizh ha du ha gwenn

Azo plassad de lennad… »

Elle entendait par là qu’il ne fallait pas croire tout ce qui était écrit, puisqu’ entre le noir et le blanc il y avait de la place pour lire.

Les livres à systèmes ou animés appelés de nos jours pop-ups existent depuis bien plus longtemps que ne laisse l’entendre cet article. Bien avant l’invention supposée de l’imprimerie à caractères mobiles par Gutenberg à Strasbourg et Mayence nous trouvons des ouvrages de cosmographie à volvelles. Aux seizième et dix-septième siècles nous en trouvons également beaucoup et je n’en veux pour preuve que les différentes éditions de la « Confession coupée » que je possède. Au dix-huitième nous trouvons de nombreux livres à fenêtres que nous bibliophiles appelons curiosa. En France à la fin du XIXème l’ éditeur  Capendu vulgarise les œuvres de l’ Allemand Meggendorfer qui s’est exilé à Londres  et de bien d’autres auteurs. A la même époque nous trouvons à Londres un certain Nister qui est lui aussi un des pionniers avec ses images à volets et ses « tournimages ». N’oublions surtout pas de mentionner Julian Wehr et Vojtek Kubasta si l’on veut parler de livres animés. L’aventure n’a donc pas commencé avec Louis Giraud dans les années 1920.

Je recommande à ce journaliste la lecture du célèbre ouvrage de M. Jean Charles Trebbi  « L’ ART DU POP-UP » pour se faire une petite idée de l‘ histoire de ces livres étranges. Il  en est à sa deuxième édition en langue française, il y a aussi une édition en langue anglaise et deux en langue espagnole.

Images Copyright COLLECTION familiale DANY TRICK.

Il suffit d’un simple clic sur n’importe laquelle de ces images et vous pouvez ensuite l’agrandir à votre gré.

 

Publié dans Blog, Collection, Livres Animés, Uncategorized | 4 commentaires

LES ARISTOCRATES DU MYSTERE… MYR & MYROSKA, GILLES & BLAISE, LES PIDDINGTON, Dr STANLEY JAKS …

Article en cours de rédaction…

En 1974 il y avait seulement dix années que je pratiquais la presti et la magie en semi-professionnel. J’étais jeune et j’avais gardé toutes mes illusions. J’avais déjà eu l’ occasion de voir leur spectaculaire numéro. Au cours de cette soirée-là je tenais absolument à ce qu’il me laissassent un autographe et je ne trouvais rien de mieux que de leur présenter mon catalogue de chez Mayette. Mayette c’était en fait déjà M. Michel Hatte mais qui s’en souciait? C’était toujours Mayette…

C’est en 1946 que MYR présente sa partenaire et épouse « L’ Etrange Myroska » au Nouveau Casino à Paris. Ce numéro unique de transmission de pensée est tellement différent de tout ce qui avait été fait jusqu’ alors qu’ils obtinrent immédiatement un énorme succès. La télépathie était dans l’air du temps avec les expériences menées par le Dr Rhine et les cartes ESP à la Duke University aux Etats Unis. Ils défraient la chronique par une expérience exécutée dans le train présidentiel du Général de Gaulle entre Paris et Lille. Les portes de tous les studios des radios et de la télévision naissante leurs sont ouvertes. Myr, un peu à la manière des Piddington australiens, terminait leur prestation par une formule demeurée dans les annales : « S’il n’y a pas de truc, c’est formidable, mais s’il y en a un, reconnaissez que c’est encore plus fort ! ».

Myr naquit non loin de Toulon à la Farlède  en 1907. C’est d’ailleurs à Toulon qu’il débuta comme journaliste avant de monter à Paris où il se vit engagé comme chansonnier dans les plus grands cabarets tels Le Théâtre de Dix Heures, La Lune Rousse ou les Trois Baudets. Myr mourut dans le village natal de son épouse à Castets en Dorthe, près de Langon sur la Garonne. Myroska lui survivra pendant six années jusqu’en 2001.

C’est en 1989 que Myr fait paraître  » Estampes » à La Pensée Universelle qui est une maison d’édition à compte d’auteur. Cet ouvrage de 212 pp. , de 18 X 13,8 cm, est un recueil de poèmes sur la vie, sur l’amour et sur la mort. Son auteur fut toujours attiré vers la poésie dès sa plus tendre enfance. Dans sa Bibliographie de la Prestidigitation Française et des arts Annexes, M; Christian Fechner note malicieusement:  » Poèmes… exceptionnellement sans Myroska. »

Sous Myr et Myroska le même bibliographe mentionne:  » Livre d’ Or ».s.d. 26pp. non numérotées, photos- dédicaces prestigieuses, 30,9 x23,4 cm.

Je possède un livret de 32pp. à l’italienne, aux Editions Marcel Combre à Paris, 9ème, s.d.  intitulé « Histoires interdites aux moins de 100 ans. Recueillies par André Myr. ». Il y a un portrait de Myr en couverture.

Un couple de jeunes mentalistes élégants et talentueux, Gilles et Blaise succédèrent à Myr et Myroska. Ils entreprirent une extraordinaire tournée dans tous les grands cabarets qui fleurissaient encore à cette époque en France et à travers l’ Europe. Quant ils eurent la malencontreuse idée de publier « La Mafia du Show Business«   ils obtinrent moins d’engagements. Il est très difficile de se procurer une édition originale de cet ouvrage de nos jours et la deuxième édition est aussi presque introuvable.

Aujourd’hui Gilles présente un excellent numéro de mentalisme en compagnie de sa jeune partenaire et fille, brillante plus jeune mentaliste de France.

 

LES PIDDINGTONS

Grâce à cet ouvrage, de nombreuses années après, nous découvrons les véritables secrets que chacun croyait perdus à jamais, emportés dans leurs tombes par Sidney et ses deux épouses successives. La publication de ce  livre, que vous ne revendrez jamais, que vous ne prêterez jamais à un autre mentaliste, est en elle-même un événement dans l’histoire de la magie.

 

FERGUS ANCKORN

Fergus, membre du Magic Circle à Londres, dans cet in-octavo thermo collé de 109 pp. illustré par de nombreuses photographies en n.& b. et quelques dessins, nous raconte surtout l’épouvantable épisode qui marqua à jamais sa vie.  Fait prisonnier de guerre par les Japs, après la chute de Singapour, comme Sidney Piddington qu’il a d’ailleurs connu dans un des camps et avec lequel il monta des spectacles pour divertir  leurs compagnons de misère et leurs geôliers,  Anckorn participa à la construction de ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui le Pont de la Rivière Kwaï et connut des conditions de détention et de travail horribles pour la construction de la ligne de chemin de fer entre la Thailande et la Birmanie. Il ne survécut que grâce à ses talents de magicien.

Ce Pont (dit) de la Rivière Kwaï est devenu de nos jours un véritable piège à touristes car resté dans la mémoire collective après le succès obtenu par le film éponyme.

Dr JACKS

Le célèbre et extraordinaire pionnier du mentalisme, que l’on disait originaire d’ Afrique du Sud… C’est mon vieil et regretté ami, cette vieille canaille de Martin Breese qui le fit connaître en Europe.

 

Images: Collection Dany Trick. Un clic sur l’une d’elles et vous pouvez ensuite l’agrandir à votre guise.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | 8 commentaires

LA FILLE ZIG ZAG

C’est un excellent polar qui n’est malheureusement pas disponible en langue française ni même en version poche pour l’instant. Il sera disponible sous cette forme en septembre prochain, nous promet-on. Je l’ai lu d’une traite tant je fus captivé dès le début. L’auteur Elly Griffiths, archéologue, est une romancière à succès.
L’action se déroule à Brighton en 1950. Nous sommes dans le monde de l’après guerre, grande période d’austérité et de rationnement qui a duré bien plus longtemps que chez nous en France, tant le Royaume Uni avait souffert. Les stations balnéaires si typiques de l’ Angleterre avec leurs théâtres et music-halls en période de déclin, les débuts de la télévision et les fameuses émissions de radio que l’on passe encore des soirées entières à écouter… J’y ai fait le plein de nostalgie alors que je ne fis connaissance avec ces stations que dans les années soixante. Les « penny arcades » existaient encore, remplies de machines à sous et nous en sortions les mains noircies par les pièces de cuivre de un ou deux pennies. En tournant la manivelle de certaines machines nous assistions à des  stripteases de femmes qui avaient les âges de nos grands mères!

L’invention de la femme Zig Zag est faussement attribuée à Max Méphisto et non à Ned Williams, dit Robert Harbin.

Max est un des derniers magiciens sur le circuit, il tourne encore dans les Empires, les Hippodromes et les derniers music-halls de ces stations balnéaires où séjournent des familles entières se régalant de barbe à papa et de « fish and ships » enveloppés dans du papier journal en se baladant sur les « promenades ».

Max Méphisto, souvent en tête d’affiche, travaille en compagnie de ventriloques, de danseuses, d’acrobates, de transformistes et d’avaleurs de sabres. C’est le même milieu que celui qui a inspiré le grand  écrivain  J.B. PRIESTLEY pour son « Lost Empires ».

La plupart des protagonistes ont servi dans une unité spéciale pendant la guerre. Ce service, dépendant du MI5,  avait été chargé de tromper les Allemands en construisant de faux chars, de faux avions et de faux bâtiments et même de fausses troupes en  utilisant leurs connaissances de magiciens habitués aux décors en carton-pâte des théâtres.

Un ouvrage de David Fisher racontant la vie de Jasper Maskelyne de la célèbre dynastie, l’homme qui participa à la victoire en construisant lui aussi un faux aérodrome, un faux port, de faux avions et de faux tanks dans le désert en Egypte, apporte lui un autre éclairage plus complet sur cette fabuleuse aventure.

Sous une très belle jaquette avec des titre gaufrés vous trouvez un livre sous reliure cartonnée noire, les titres au dos sont argentés. Grand in-octavo de 328pp. Editions Quercus. Londres 2014.

Magie et crime- Ne faites jamais confiance à un illusionniste.

Texte et image Collection Dany trick. Tous droits réservés.

Un clic sur l’image et vous pouvez ensuite l’agrandir à votre guise.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Un commentaire

APRIL’S FOOL! POISSON D’AVRIL!

Aujourd’hui nous sommes le 7 avril alors je pense que c’est un peu tard pour vous montrer cette carte. Mais le service courrier fonctionne tellement bien de nos jours que si je vous l’avais adressée par snail-mail vous ne l’auriez sans doute pas reçue avant aujourd’hui…

HUMOUR 1900-1920 !…

Today is the seventh of April. I think it’s a bit late to show you this card. But nowadays the snail-mail service works so well that you would not have either received it before today. So… There you are.

Image et texte Copyright Collection Dany Trick. Tous droits réservés. Un clic et ensuite vous pouvez agrandir l’image à votre gré.

 

Publié dans Blog, Cartes postales, Uncategorized | Laisser un commentaire

DEUX CARTES POSTALES MAGIQUES ET UN TRES RARE DOCUMENT

En une quarantaine d’années de recherches je n’ai rencontré cette carte que trois fois et l’ai achetée à chaque fois bien évidemment. Sans date, elle fut émise par « LE SOUTIEN FRATERNEL DES P.T.T. ».

La deuxième est, je pense, un peu plus rare car il est évident que ceux qui la possédaient la faisaient parvenir aux Editions Larousse comme le verso nous l’indique.

La Science Amusante de Tom Tit (Arthur Good) a connu depuis ces dates de nombreuses éditions.

Quant à ce troisième document, il a pour moi une longue histoire. Je séjournais cette année-là à Glastonbury et repérai ce « glacoïde », il me semble que c’est ainsi que les publicitaires appellent ce genre d’objets, dans la vitrine d’une librairie. « La Nuit des Pantins » venait d’ être publiée et l’on sait, depuis, l’énorme succès que cet ouvrage a obtenu à travers toute la planète. J’entrai dans cette librairie et dis au libraire que je souhaitais acquérir, en plus d’un exemplaire de l’ouvrage, cette publicité. Son prix serait le mien… Il ne voulait rien entendre. Je dus négocier fermement et longuement, il ne voulait toujours  rien entendre ni céder. A bout d’arguments j’allais jusqu’à ma voiture, je revins avec un de mes pantins et lui fis une petite démonstration. Il finit par me l’offrir.

Le système au dos permet de faire tenir le carton à la verticale.

Images: Collection familiale DANY TRICK. Texte Copyright. Tous droits réservés.

Un simple clic sur une image et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre guise.

Publié dans Blog, Cartes postales, Collection, Uncategorized | 86 commentaires

DAVID MEYER

 

C’est en relisant avec une délectation renouvelée les deux ouvrages si  joliment produits, d’abord « Inclined toward MAGIC, encounters with books, collectors and conjurors » c’est à dire  » Porté vers la MAGIE, rencontres avec des livres, des collectionneurs et des magiciens » et « Memoirs of a BOOK SNAKE, quarante années passées à chercher et à sauver de vieux livres« , « Mémoires d’un dévoreur de livres, quarante années passées à chercher et à sauver de vieux livres » que j’ai redécouvert David Meyer. Mais le terme « book snake » demande quelques explications. En anglais on désigne sous le nom de « bookworm » celui qui dévore des livres, les bouquins sont souvent dévorés par les vers, en français c’est un bouquineur.

Frances Marshall tenait à Chicago la boutique de trucs, de matériel et de livres de magie, pendant que son deuxième époux Jay parcourait le monde en présentant, entre autres choses,  un extraordinaire numéro de ventriloquie en compagnie de LEFTY. Lefty, c’était un gant blanc et deux boutons noirs que Jay transformait en lapin sur sa main gauche!  Deux de ces gants originaux offerts par M. Marshall se trouvent dans une vitrine au Musée du Magic Circle à Londres. J’ai eu l’ occasion extraordinaire de côtoyer Jay Marshall à La Haye en Hollande pendant une semaine. Il était, comme moi, très  lève-tôt  et séjournant dans le même hôtel, nous marchions longuement pour nous rendre au Palais des Congrès. Jay n’était pas du tout avare de conseils et il avait une mémoire extraordinaire. Apparemment je l’intéressai dès le premier jour lorsque je lui parlai de ma passion dévorante pour les livres.

David Meyer travailla pour eux dans la boutique pendant un certain temps et c’est Frances qui l’affubla de ce surnom qui lui resta pendant le restant de ses jours. Il arrivait souvent que la langue de Madame Marshall fourchât. Elle avait voulu parler de ver et avait employé le mot serpent.  

DAVID MEYER naquit dans l’ Indiana le 25 décembre 1943. J’imagine très bien que ses cadeaux d’anniversaire devaient être également ses cadeaux de Noël. Il ne présenta de la magie qu’en amateur à partir de 1958. Comme je vous l’ai déjà dit, en 1974 il travaillait pour Jay Marshall et Frances Ireland dans leur Emporium de Chicago, Magic Inc. Il continua à acheter du matériel et des tours de magie toute sa vie.

C’est un des meilleurs historiens de la magie que je connaisse. Installé à Glenwood dans l’ Illinois il monta sa propre firme, Meyerbooks, éditrice de livres consacrés principalement à l’herboristerie et à la médecine traditionnelle. Mais il a , comme nous allons le voir également édité et publié de très beaux et importants livres de magie. Il faisait également commerce de livres rares de magie.

Je vous reproduis même un bon de commande si vous êtes intéressé par ces deux ouvrages.

Texte et images: Collection familiale Dany Trick. Tous droits réservés. Cliquez sur l’une de ces images et ensuite vous pouvez l’agrandir à votre guise.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

HARRY KELLAR & HOWARD THURSTON

Dans un article précédent j’évoquais ces deux grands magiciens.

Harry Kellar naquit en Pennsylvanie en juillet 1849. Cet état fut ainsi nommé en mémoire d’ Arthur Penn et sylvania parce qu’il était très boisé. Ses parents étaient des émigrants d’origine allemande comme nombre de pionniers s’ installant dans cet état. Ceci explique son véritable nom Keller.  Il débuta sa carrière à l’âge de 11 ans quand il fut engagé par le Fakir d’ Ava. De 1869 à 1873  il partit en tournée à travers les  Etats de l’ Union avec les Frères Davenport et leur célèbre armoire. C’était une période au cours de laquelle le spiritisme était très à la mode.

Avant de se limiter à des tournées à travers les Etats Unis il entama deux tournées mondiales de 1875 à 1878 et de 1879 à 1884.

Il rédigea ses mémoires qui parurent sous le titre de « A Magician’s Tour: Up and Down and Round About The Earth  » en 1886. Un peu à la manière de Robert-Houdin quand ce dernier rédigea sa biographie, ces mémoires sont un peu  romancés.

Certains prétendent que ses cendres furent volées dans le cimetière de Rosedale mais Tom Ewing tenta de démontrer que ce n’était qu’une fausse rumeur lorsqu’il rédigea une courte biographie de notre homme.

Il prit sa retraite en 1908 et nomma Howard THURSTON comme son successeur.

Ses magnifiques affiches en chromolithographie quand elles apparaissent de nos jours dans les  ventes  aux enchères spécialisées atteignent des prix exorbitants. Il en est de même de tous les memorabilia le concernant, photographies dédicacées, correspondance, etc. Vous trouverez quelques belles reproductions de certaines de ces affiches dans le très bel ouvrage de Charles Reynolds et de son épouse, édité en France par Veyrier, Cent Ans d’ Affiches de la Magie.

La lévitation de la Pincesse Karnac date de 1894.

Cette auto-décapitation date de 1897.

Affiche datant de 1902.

Le Papillon Doré. 1906. Très belle affiche typique de l’ Art Nouveau.

On suppose qu’ Howard THURSTON naquit en 1869 dans l’ Ohio. En 1898 il se spécialisa dans les tours de cartes et les grandes illusions. Il entama une tournée en Angleterre en 1900, tournée qui dura une année puis on le vit sur le continent européen et à Paris en 1902. En 1903 il se trouvait à Londres. Il retourna aux Etats Unis et ensuite il se mit à parcourir le monde entier pendant deux années entières. En 1905  il se produisit en Australie, aux îles Fidji, en Nouvelle Zélande, puis passant par les Philippines, Hong Kong et Shangaï,  il poursuivit sa tournée au Japon, en Cochinchine, à Singapour et enfin on put le voir à Java, à Sumatra, en Birmanie et enfin aux Indes.

C’est le premier magicien a avoir eu recours à la chirurgie esthétique pour se faire refaire le visage. Après avoir mis fin à ses grandioses spectacles qui duraient toute une soirée il débuta une nouvelle carrière avec un court spectacle de music-hall. A son époque c’était le magicien le plus connu en Amérique du Nord.

Soit disant écrivain assez prolifique il fit rédiger les livres qui portaient sa signature soit par J.N. Hilliard soit par Walter Gibson.

Depuis les années 1980 de nombreux livres consacrés à Kellar paraissent. En 1989  j’ai acquis la réédition de son autobiographie parue soixante années auparavant mais on y avait ajouté les mémoires de son épouse Jane Thurston. Dans l’ouvrage que je cite ci-dessus, « Cent ans d’Affiches de la Magie » vous trouverez également de belles reproductions de ses affiches. En attendant en voici deux:

Est-ce que les Esprits reviennent? 1915.

Superbe affiche de 1929. Dans l’esprit Arts Déco.

« UN MYSTERE A UN MILLION DE DOLLARS »

 

Texte et images : Collection Dany Trick. Tous droits réservés. Un clic sur l’une de ces images et ensuite pour examiner les détails vous pouvez l’agrandir si vous le désirez.




Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | Laisser un commentaire

Robert GANTHONY. AH! NON!… ENCORE DE LA VENTRILOQUIE! …

OUI! ENCORE DE LA VENTRILOQUIE, MAIS PAS SEULEMENT…

ROBERT GANTHONY

Nous ne connaissons pas sa date de naissance mais nous savons qu’il était britannique et qu’à une certaine époque il résidait à Richmond on Thames, dans la calme banlieue de Londres, faubourg célèbre pour son très beau parc. Par contre nous connaissons la date de sa mort, le 11 mars 1931.

Comme ventriloque, il ne donnait que des spectacles privés dans les cercles huppés. Son premier ouvrage, Practical Ventriloquism and its Sister Arts, parut en 1893 et, comme nous allons le voir, ce livre connut de nombreuses rééditions. Ganthony avait un excellent coup de crayon et les nombreuses illustrations sont de sa main. La même année il fait également paraître Amateur Entertainments, un livre de 96 pp. et deux années plus tard Bunkum Entertainments, lequel comporte 188 pp. Ce Ventriloquie Pratique obtint un tel succès qu’il fut piraté et édité en 1901 aux Etats Unis sous le titre de Kellar’s Variety Entertainments.  Harry Kellar ( 1849-1922), véritable star, tourna à travers le monde entier puis tous les Etats Unis, avec un spectacle grandiose de grandes illusions. Il prit sa retraite en 1908 et désigna un autre célèbre magicien, Howard Thurston, comme son successeur. Pour avoir un petit aperçu des spectacles de Kellar, il suffit aujourd’hui d’admirer ses splendides affiches en chromolithographie, affiches qui atteignent des sommes astronomiques en ventes aux enchères. Bon! Finie la digression!…

La dernière œuvre de Ganthony, Random Recollections, gros livre de 244pp.,  parut en 1899. Mais sa véritable dernière création fut une farce magi-comique, Mille miles à la minute, présentée en 1913 sur la fameuse scène du St George’s Hall. Ce théâtre appartenait aux Maskelyne et  aujourd’hui il m’arrive de m’asseoir dans certains de ses extraordinaires fauteuils conservés au siège du Magic Circle!…

Je pense qu’il s’agit de la première édition. Comme vous le constatez, nous trouvons une serpente entre le portrait de l’auteur, en frontispice, et le titre. Petit in-octavo (16 x 18 cm) de 155 pp. + 12 pp. de catalogue pour l’éditeur L. Upcott Gill + 4 pp. non  numérotées pour diverses autres publicités. A Londres, s.d. Beau cartonnage avec titres dorés au dos et sur le premier plat. Les premières gardes nous intéressent fort car nous y trouvons de la publicité pour le magasin de jouets londonien Hamley’s fondé en 1760. Aujourd’hui encore vous pouvez y acquérir des accessoires de magie car nous y trouvons le rayon de Marvin’s Magic, le fils de M. David Berglas.

S’agirait-il de la deuxième édition? Toujours sans date, elle est au même format que celle décrite ci-dessus mais le papier en est plus épais, 2,4 cm contre 1,6cm. 155 pp. également. Nous n’avons plus de serpente et les gardes illustrées ont disparu au profit de papier à la marque de l’ éditeur. Catalogue de livres de 13 pp. en fin de vol. +3 pp. et demie de publicités diverses. Même cartonnage et titres dorés à l’or.

Même éditeur que les deux éditions précédentes. S.d. Londres. 155 pp. Petit in-octavo (12,3 x 18, 4 cm). Très beau papier vélin. L’éditeur n’est pas à la même adresse, il est dans Drury Lane W.C.  La première garde est consacrée à de la publicité pour Gamage’s, très célèbre marchand d’appareils de prestidigitation à Londres, fournisseur également de pantins de ventriloquie. C’est encore Hamleys qui occupe le dernier plat.

Celle-ci serait la troisième édition, mais peut-on faire confiance à Will Goldston? Elle est largement révisée et on y a ajouté effectivement de nombreuses illustrations, ma foi très intéressantes. Aussi étonnant que cela puisse paraître c’est une grande photographie d’ Arthur PRINCE et de JIM qui orne la couverture. Goldston était un excellent publicitaire! Petit in-octavo de139 pp. Sur le dernier plat on trouve de la publicité pour les pantins commercialisés par Goldston qui a son magasin dans Green Street à Leicester Square. S.d. d’édition . L’éditeur en est « The Bazaar, Exchange and Mart », Link House, 4-5, Greville Street, London E.C. 1.

J’ai trouvé étonnante la publicité en pleine page du premier plat pour deux livres du Lieutenant J.P. Muller. Les ventriloques ont besoin d’être en très bonne santé, c’est pourquoi il leur recommande la lecture de ses deux livres: « Mon Système » dans lequel il décrit quinze minutes par jour d’exercices physiques agréables qui vous permettent de rester en bonne santé. Très recommandé pour ceux qui mènent une vie sédentaire… Et « Mon système de respiration« , le premier traité complet sur la science et l’art de la respiration. 52 illustrations par le dessin et la photographie. Si vous les trouvez pour l’équivalent des prix d’alors, 3 shillings et six pence pièce,  je ne puis que vous les recommander!

Imprimé et édité par Will Golston Ltd, Aladdin House, 14, Green Street, Leicester Square, London.  S.d. mais 1919. C’est un recueil de sketchs nouveaux pour ventriloques avec des conseils pour manipuler les pantins et de nombreux dialogues  originaux. Illustrations en pleines pages. Petit in-octavo de 92 pp. + 1p. d’index. Bien évidemment tout espace est occupé, on y trouve plusieurs publicités de Goldston sur les plats et au dos.

*******

BUNKUM ENTERTAINMENTS a enchanté ma jeunesse. Vous y trouverez une extraordinaire collection de numéros plus originaux les uns que les autres. J’ imagine volontiers que ce fut une des lectures préférées de l’ américain Ricky Jay qui aujourd’hui écrit sur des sujets un peu semblables. Tours de magie, physionomie, jonglage, numéros de puces savantes, présentation de figurines de cire, voir  Madame Tussaud et le Musée Grévin aujourd’hui, ce dernier recevant aujourd’hui 800 000 visiteurs chaque année, les Panoramas, la phrénologie, le phonographe, la seconde vue, les calculateurs prodiges, la ventriloquie, le spiritisme, etc. Quel régal…Comme j’aurais aimé voir ce vapeur à roues à aubes remonter le Mississippi!!!

 

Images et texte Copyright. Tous droits réservés. Collection familiale Dany Trick.

Un simple clic sur une des images et ensuite vous l’agrandissez à votre guise pour examiner les détails.

 

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | 5 commentaires

IL AVAIT PLUS D’UN TOUR DANS SON SAC !…

Ce jeune homme avait effectivement plus d’un tour dans ce grand sac. Et la Magie ne coûtait pas cher car, comme nous allons le découvrir, elle vous était offerte par les Céréales Quaker.

C’est un très étonnant livre de 12,6 cm x 19,1 cm édité en 1934 et qui vous était donc offert par Quaker Oats. J’imagine qu’il vous fallait fournir de nombreuses preuves d’achats de nombreux paquets de céréales pour pouvoir vous le procurer. 64 pp. + 1p. avec de nombreuses illustrations.

L’auteur, Will L. Lindhorst, comme l’indique la page de titre était effectivement un célèbre magicien. Né aux Etats Unis le 28 avril 1890 il y mourut en 1954.  Dans les années 1910 il joignit la troupe de Howard Thurston comme assistant. A partir de  1927 il présentait un numéro de manipulation et commença des tournées à travers tous les Etats sur le circuit de l’ ORPHEUM. Il se présentait sous le nom de  » L’ORIGINAL CHANDU, le ROI de la MAGIE ». Il avait son propre programme de radio à Cincinnati et à St Louis qui s’intitulait  » CHANDU le magicien ». Voyez à ce propos le dernier plat de la couverture de ce livre, elle le représente en turban. Lindhorst était vraiment un personnage étonnant.

CHANDU. THE MAGICIAN.

Il fut élu à la Chambre des Représentants pour l’ Etat du Missouri de 1935 à 1938.

Il devint également marchand de trucs à St Louis de 1919 à 1954. Auteur de deux autres ouvrages de magie en plus de celui-ci. En 1991 Roger Linden rédigea sa biographie intitulée: « Lindhorst, the Man of Mystery« .

*******

Celui-ci fut également publié par Quaker Oats, en 1935, c’est à dire une année après le précédent, mais par la branche anglaise. Vous le trouverez mentionné chez HAGY dans « MAGIC for FREE » et dans le mensuel THE MAGIC CIRCULAR, organe du MAGIC CIRCLE, N° de mai 1999, Vol.93. M. Eddie DAWES dans sa très intéressante rubrique traitant de l’ histoire de la magie  intitulée A RICH CABINET OF MAGICAL CURIOSITIES », lui consacre une bonne partie.  Il me confia par la suite que ce fut son premier livre de magie, « ce devait être en 1935 ou en 1936« , me dit-il.

Le célèbre QUAKER

64 pp. au format de 11,3 cm. x 16,8 cm. Les quatre dernières pages sont consacrées à de la publicité pour des tours que l’on peut se procurer en écrivant à une adresse à Londres, à condition bien évidemment de joindre des preuves d’achats découpées sur les paquets de céréales.

J.C. CANNELL, l’auteur, était journaliste et magicien amateur. Il occupa la vice-présidence du Magician’s Club de Will Goldston à Londres. On connait trois autres de ses ouvrages dont le plus célèbre est « The secrets of Houdini » publié en 1931 et souvent réédité depuis. Je possède quatre éditions. Ce Master Book of Magic fut traduit et publié en 1938 en Hollande sous le titre de « HET MEESTERBOEK DER TOOVERKUNST ».

Aussi étonnant que cela puisse paraître, dans la première partie de ce livre destiné aux enfants se trouvent décrits  et expliqués des grandes illusions et tours encore présentés sur de grandes scènes de nos jours:  « L’ Evasion hors d’un Pot à Lait Cadenassé » – c’est vraiment la fin des quotas laitiers!…-, La DISPARITION d’un ELEPHANT en SCENE », le « Tour des aiguilles à coudre avalées et ressorties enfilées » que HARRY HOUDINI présentait si bien, « COMMENT PASSER A TRAVERS UN MUR DE BRIQUES » et pourquoi pas à travers la Muraille de Chine, etc.

Images et texte COLLECTION DANY TRICK. Tous droits réservés.

Cliquez sur une de ces images et ensuite vous pouvez l’ agrandir à votre gré.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | 4 commentaires

COLLECTION D’EX LIBRIS DE MAGICIENS

Je souhaiterais rappeler aux magiciens qui viennent visiter ce site que je collectionne depuis de trop nombreuses années les EX LIBRIS de Magiciens. Je suis très heureux lorsque je puis en ajouter un ou deux à cette collection. J’ai par ailleurs une modeste collection généraliste de ces petites étiquettes et de la littérature les concernant.
Toutes vos offres seront les bienvenues.
Cet exemplaire me fut offert par J. B. Alfredson, le célèbre compilateur avec George Daily, Jr. de la BIBLIOGRAPHIE DES PERIODIQUES DE MAGIE EN ANGLAIS DE 1791 A 1983, parue en 1986. C’est un imposant volume relié de 396 pp. et de  22 x 29 cm.
En 1993 M. Alfredson me faisait connaître qu’il possédait une collection de 500 ex libris magicis et comme vous pouvez le constater ci-dessus, en cherchant un peu, que c’est son ami Sid Lorraine qui lui dessina le sien.

C’est avec tristesse que je viens d’apprendre son décès le 5 janvier dernier; il était âgé de 77 ans.

Il avait, en plus de ses ex libris, une énorme collection de cartes postales  et de memorabilia de toutes sortes. Pendant une quinzaine d’années il fut l’éditeur du Magicol, le fameux journal de l’ Association des Collectionneurs de Magie. En 1988 quand il quitta cette fonction il fut élu Président Honoraire  de cette Magic Collectors Association.

Il y a quelques années je consacrais un long article aux Ex Libris de magiciens dans un des numéros des  » NIOUZES DE STANK AR VEL ».

Images Collection Dany Trick. Un clic et ensuite vous les agrandissez à votre gré.

Publié dans Blog, Collection, Uncategorized | 4 commentaires