LE TEMPS PASSE…

Je présume que beaucoup d’entre vous ont, comme moi-même, au cours de leurs humanités autrefois au lycée, lu, et sans doute possible un peu sué au cours de cette lecture, les remarquables et inoubliables œuvres de Virgile et en particulier les fameuses Géorgiques. Pour ma part je ne me rappelle plus guère que ce vers:
« Fugit irreparabile tempus ».


C’est aussi la raison pour laquelle, comme beaucoup de mes amis bibliophiles, j’ai fait figurer sur l’un de mes ex-libris, un sablier. J’aurais pu y faire figurer une clepsydre…

Au temps jadis j’obtins plusieurs équivalents de nos agrégations, après de brefs séjours dans les universités anglaises d’ Exeter et de Manchester,  auprès d’ universités américaines. A ce jour j’aurais plutôt tendance à me désagréger et serais devenu, aux dires de certains, un Magicien un peu vermoulu. Certains autres pensent que je suis né sans cheveux, tel que vous me voyez sur l’une de ces photographies, alors je leur dis qu’il n’en est rien et que « plus le front est large, plus l’homme est supposé être intelligent. » Je n’ai jamais prétendu être intelligent, bien que doté d’un QI de plus de 151,  mais j’ai toujours été l’heureux possesseur d’une extraordinaire mémoire, comme ont pu le constater, à leurs dépens, certains magiciens celtes et gaulois.

Ah! si je porte depuis de nombreuses années un Stetson, c’est pour signifier que je viens du Far-West, je veux dire de Bretagne, mais c’est aussi pour garder au chaud ce que je prétends avoir de plus précieux. Je vous ferai remarquer que le Finistère, finis terrare, n’est pas la fin du monde, mais plutôt le début, car je regarde de l’ Ouest vers l’ Est,  préférant voir le Soleil se lever que se coucher…

Ces photographies, soit dit en passant, ont été prises par mon vieil ami Christian Scaviner. Si vous êtes curieux, allez donc visiter un peu son site à l’adresse: www.scaviner-photo.fr. Il s’intéresse comme moi à l’histoire de la photographie depuis de nombreuses années.

On ne réalise plus, à l’heure du numérique, combien la découverte de la photographie est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de l’humanité. La chambre obscure était connue depuis l’ antiquité grecque et chez les Egyptiens.  Une boîte, un petit trou et l’image se fixait au fond . Mais comment faire pour la fixer et ensuite la reproduire?  Il fallut attendre les années 1840 pour que deux hommes, tout d’abord Nicéphore Niépce, vous remarquerez l’accent aigu, et Daguerre qui poursuivit les travaux entamés par notre Nicéphore, pour obtenir ce résultat. Daguerre, devant Arago, lequel présidait l’ Académie des Sciences, prétendit qu’ils avaientt trouvé un procédé extraordinaire pour obtenir cette fixation de l’image en déposant une couche d’argent bien poli sur une plaque de cuivre. Un peu plus tard l’on déposa du collodion humide sur une plaque de verre pour obtenir le même résultat. Le positif était ensuite réalisé sur une feuille de papier albuminé ou encore salé. « C’était la première fois qu’une image n’était pas produite par la main de l’homme, par dessin au crayon, au fusain, par gravure sur bois ou autre chose, peinture, etc. » F. Puyplat dixit.  Magique!!!!, vous dis-je.
Presque tous les peintres durent se reconvertir à ce procédé nouveau, s’ils voulaient survivre et c’est ce qu’il firent. Ils occupèrent d’ailleurs, à Paris comme en province, les ateliers sous grandes verrières de ces peintres car on ne procédait au début qu’à la lumière du jour pour « tirer des  portraits ». C’était très magique. Je fis connaissance, à travers mes lectures,  avec l’un de ces photographes célèbres, Disdéri,  parce qu’il débuta sa carrière dans son premier  studio de la rue du Château à Brest, studio qu’il quitta pour devenir locataire du célèbre Jean Eugène Robert Houdin lequel avait son théâtre au 8, boulevart des Italiens à Paris. Disdéri  abandonna à Brest son épouse et ses enfants. Mme ouvrit alors un studio de photographie, rue de Siam. « Souviens-toi Barbara, il pleuvait sur Brest ce jour-là… »  J’ai accès à une belle collection de Daguerréotypes et à des portraits de plusieurs magiciens célèbres pris par des pionniers de la photographie.

La littérature française traitant des débuts de cet art est d’une indigence pitoyable, contrairement aux traités en langue anglaise et en dialecte américain que je dévore hardiment depuis quelques années. Nous tentons, mon ami François Puyplat,  Professeur émérite d’histoire de la photographie aux Arts Décoratifs à Paris, et moi, de mettre un peu d’ordre dans tout ça et nous avons découvert de fausses vérités qu’il serait grand temps de corriger.

Voir sur ce site, l’article non entièrement terminé, sur les photographes du boulevard des Italiens.

Si vous avez l’occasion de me rencontrer aux mois de décembre et de janvier vous aurez de la peine à me reconnaître car je suis entièrement rasé. Sinon, lorsque je suis en scène je fais peur aux très jeunes enfants. L’un de mes  maîtres en magie, Edwin Hooper, m’avait donné ce précieux conseil: « Si tu veux devenir un bon Magicien pour enfants, commence par te raser la barbe. »

Alors pendant quelques autres mois de l’année j’amuse les parents et les enfants.  » Comment, tu ne m’as pas reconnu… Je suis le Père Noël ! Sais-tu pour quelle raison je ne suis pas habillé en rouge aujourd’hui? Non? Je suis en RTT jusqu’au premier décembre. Tu m’écriras, tu sais que je ne te verrai plus, tu dormiras quand je passerai chez toi.  Alors je te souhaite un Joyeux Noël et une Bonne et Heureuse Année. Il suffira que tu écrives sur l’enveloppe ‘Père Noël, Pôle Nord’. Tu sais qu’ils sont déjà en train de bosser là-haut à l’usine, ils font des paquets et fabriquent des cadeaux… Si demain à l’ école tu racontes à tes copines et copains que tu as vu le Père Noël,  aujourd’hui à X…,  ils vont te dire: « Eh! Cesse de fumer la moquette!! ». Ah! Je vous assure que leurs yeux pétillent.

Rappel: Merci Sébastien, grâce auquel il suffit de cliquer sur toutes ces images pour pouvoir ensuite les agrandir à votre gré.

Images: Copyright Scaviner et Collection familiale Dany Trick.

À propos de Dany Trick

Bio: voir site www.geniimagazine.com dans Magipedia . Tapez Dany Trick. Vous y trouverez une courte bio en langue anglaise.
Cette entrée a été publiée dans Blog, Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à LE TEMPS PASSE…

  1. I always was interested in this topic and stock still am, regards for posting .

  2. You are sharing really useful information, so everyone is benefiting. Thank you….

  3. Parti Malzemeleri ve Parti Süsleri örnekleri ve fiyatları hayaller Dükkanı’nda en uygun fiyat kapıda ödeme ve taksit imkanı.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>