SOUVENIR DE SCAËR: LE CAR DE L’ ECOLE DE CASCADEC

Mon vieil ami Roger Douget me fait parvenir une photographie fort intéressante où de nombreux Scaërois de notre génération trouveront certainement un plaisir certain à se reconnaître.

Mais je laisse la parole à Roger pour nous conter cette épique histoire d’un autre temps.

« Voici une photo d’un groupe d’enfants et du car que nous empruntions pour nous rendre aux écoles du bourg. Il me transporta de l’âge de cinq ans en 1950 jusqu’à mes seize ans en 1961. Le propriétaire et chauffeur s’appelait Christophe Sinic et il était rémunéré par la Papeterie Bolloré pour conduire tous les gosses des quartiers de Cascadec, de Kergaouen, de Stang Boudilin, de Neuziou et Pont Lédan jusqu’aux établissements scolaires de l’agglomération. Je pense qu’en entassant plus de quarante gamins là-dedans il ne pouvait guère dépasser la vitesse d’une bicyclette pour monter la côte de Pont Lédan jusqu’à Croix Sinquin; étant équipé d’un moteur de Traction Avant Citroën, c’était un mécano attitré nommé Navellou, dit Docteur, qui s’occupait de la mécanique.

Le chauffeur nous faisait bien rire, car sa maîtrise de la langue française était très approximative et il rebaptisait ainsi beaucoup de choses, les daims de la forêt de Cascadec, par exemple, dont il ne savait s’il s’agissait de cerfs ou de chevreuils, étaient appelés « cercueils »!

Il disposait de beaucoup de temps passé à nous attendre puisque les cours se terminaient à 17 heures, son autocar stationnait devant la pharmacie Morvan ou l’ hôtel Massé où il arrivait vers 16 heures  et ne repartait qu’ à 17h30. Ce qui lui donnait l’occasion de boire plusieurs coups et de bien « charger la mule ». Point nécessaire d’utiliser l’ alcootest pour mesurer les grammes: plus c’était chargé, plus il gueulait fort. Un jour de grande fatigue il s’endormit sur son volant et aucun d’entre nous n’ayant osé le réveiller, nous dûmes tous rentrer à pied. Le lendemain toute la cargaison eut droit à une engueulade mémorable.

Pendant les vacances d’été il nous transportait à la plage de Kerlévin à Fouesnant, avec les parents, par petits groupes de quartiers. C’est par ce moyen que j’ai découvert la mer.

Jamais son car n’eut le moindre accident ni accrochage, jamais de retard à l’école. Il faut dire qu’en cas de neige ou de verglas nous séchions tout de même les cours.

En dehors du transport scolaire, Sinic s’occupait des chantiers de construction des maisons autour de l’usine, car c’était aussi un excellent tailleur de pierre. Son épouse hébergeait les ouvriers de passage ou les nouveaux ingénieurs des papeteries. Christophe était un personnage  très  pittoresque… »

Photo: Collection Roger DOUGET. Je vous rappelle qu’il suffit de cliquer une première fois sur l’image et qu’ ensuite par d’autres clics vous pouvez encore l’agrandir à votre guise.

 

 

 

À propos de Dany Trick

Bio: voir site www.geniimagazine.com dans Magipedia . Tapez Dany Trick. Vous y trouverez une courte bio en langue anglaise.
Cette entrée a été publiée dans Blog, Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>