Godefroy ENGELMANN

C’est le Français Godefroy ENGELMANN qui, après un séjour chez le père de la lithographie Aloys SENEFELDER en Allemagne, déposa un brevet en 1837 pour le procédé d’impression qu’il inventa et qu’il nomma chromolithographie. Il utilisait quatre couleurs, comme aujourd’hui on le fait encore pour l’impression en quadrichromie, pour obtenir jusqu’à seize couleurs différentes.

Ces superbes petites images étaient distribuées aux enfants quand leurs parents fréquentaient les magasins tels que le Bon Marché par exemple ou tout simplement les boutiques de toutes sortes que l’on trouvait alors dans les centres villes, telles que merceries, épiceries, modistes, etc. L’on trouvait également  ces images entre la feuille d’aluminium et le papier d’emballage des tablettes de chocolat.

C’était une forme de publicité qui poussait bien évidemment à la consommation.

En voici une première série de sept, représentant toutes des joueurs de gobelets. Il m’a fallu un grand nombre d’années et parcourir de nombreux kilomètres pour assembler cette modeste collection.

Et pour terminer cette série voici un autre jeune joueur de gobelets:

Chez nous en Bretagne les « voyageurs »,  romanichels et bohémiens et saltimbanques se voyaient affublés du nom de « termajis ». C’est parce que les projectionnistes de lanternes magiques allaient de village en village souvent en portant ces appareils sur le dos.

Voici à ce sujet une petite série de chromos concernant ces lanternes ou bien les ombres chinoises puisqu’il s’agit dans ce cas de projections également:

Ci-dessus il ne s’agit pas de lanterne magique mais cet appareil cher à Emile Raynaud précéda de peu l’invention du cinéma.

Ce jeune émule de Robert-Houdin présente également une lanterne

La belle série suivante est complète et fut émise par la célèbre marque Liebig.

C’est le même procédé d’impression qui a été employé pour représenter ces deux jeunes magiciennes. Le gaufrage apporte un petit plus à la beauté de ces découpis.

La firme Liebig produisit quantité de ces petites chromos et tous les thèmes furent abordés.  chromos. La série de six suivante m’ a évidemment particulièrement intéressé puisqu’il s’agit de « La Magie divulguée ». Comme les fabricants de cigarettes à la même époque aux  Etats Unis avec leurs « cigarette-cards » débinent des tours de magie, c’est que qui se passe également ici; j’imagine que ce fut  au grand dam de mes confrères de l’ époque.

J’ai eu l’occasion de voir d’extraordinaires numéros de bulles de savon au music-hall et un en particulier dans le petit théâtre au siège du Magic Circle à Londres; ai toujours pensé que ces bulles avaient quelque chose de magique.

Nous savons qu’à la fin du 19 ème siècle les magiciens présentaient souvent des automates dans leurs spectacles. N’oublions pas que Jean Eugène Robert-Houdin était aussi horloger et fabricant d’automates. Il présenta d’ailleurs certains de ses chefs-d’œuvre aux expositions universelles de Paris. Deux des chromos suivantes suivante présentent ces automates et la troisième montre le célèbre Vaucanson.

Ces papillons volants sont très spectaculaires et très gracieux. Ce numéro fut souvent présenté par des Chinois.

Le débinage des tours de magie n’a pas attendu la venue du Magicien Masqué. Et nous n’en voudrons pour preuve que les chromos suivantes:

Ce sont les mêmes dans le série suivante, mais sans les explications!

L’art des pickpockets est une des annexes de la Magie. J’entends le numéro de music-hall et non celui  que je vois pratiquer  dans les rames du métro parisien ou londonien.

Nous trouvons encore des magiciens représentés sous différents aspects. Cela va du « Grec » (tricheur) au présentateur de grandes illusions ou d’ entresorts, au joueur de bonneteau, en passant par l’escamoteur.

Et voici des jongleurs. Jusqu’au XVIIe siècle les magiciens et escamoteurs étaient souvent désignés sous le nom de joglers ou juglers en langue anglaise.

A suivre…

car je trouve que scanner toutes ces chromos est très fastidieux.

 

Il m’a fallu plus d’un demi siècle pour collectionner toutes ce chromos. J’ai parcouru pour cela des centaines de kilomètres sur quantité de foires et salons de vieux papiers et de trocs et puces, J’y ai feuilleté des milliers de pages d’albums remplis de chromos pour souvent revenir bredouille. Même aujourd’hui sur la toile ces images à thème de magie se font rares et les prix deviennent souvent exorbitants. Les dictons sont pleins de véracité: « ce qui est rare est cher « .

 

 

 

 

Vous avouerez que toutes ces chromos ont un charme fou et un peu suranné.

 

Images  Collection familiale Dany Trick

Sur ce site il suffit de plusieurs clics successifs et vous pourrez voir les images s’agrandir comme par magie

À propos de Dany Trick

Bio: voir site www.geniimagazine.com dans Magipedia . Tapez Dany Trick. Vous y trouverez une courte bio en langue anglaise.
Cette entrée a été publiée dans Blog, Chromolithographies, Collection, Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>