De QUELQUES RARETES sur mes rayonnages

Trois auteurs américains on effectué un travail remarquable en établissant une  « Bibliographie des périodiques de magie en langue anglaise ».

En s’associant, tout d’abord, James B. Alfredson et George L. Daily firent paraître en 1986 le première d’entre elles. Elle concerne la période allant de 1791 à 1983. C’est un très fort  volume de 396 pp au format de 22 X 29 cm sous épais cartonnage. Comme Alfredson s’intéressait depuis longtemps aux ex libris magicis nous avons échangé de nombreuses lettres à ce propos. Il avait repéré certains de mes ex libris dans la collection de M. Eddie Dawes, le célèbre historien de la magie à Hull.

Nous devons le deuxième ouvrage au père Stephen A. Fernandes qui lui aussi a réalisé là un travail de bénédictin. Sa bibliographie s’intitule  » Magic Magazines of the second Millenium ». Elle couvre la période allant d’ août 1791 ( quand parut le premier magazine en langue anglaise, The Conjuror’s Magazine, édité par quelqu’un qui avait sans doute des origines françaises puisqu’il s’appelait Lemoine) au premier janvier 2000. Nous arrivons à 448 pages au même format que la biblio d’Alfredson et Daily et je vous assure que le Père Fernandes apporte de nombreux ajouts. Le tirage est assez limité pour un livre dans cette langue puisqu’il fut limité à 500 exemplaires, tous signés par l’ auteur.

Et voici donc trois raretés:

THE MAGICAL RECORD.

Je possède une série complète de ce magazine puisque sous ma reliure se trouvent les quatre premiers numéros de ce mensuel allant du N°1 Vol 1 juillet 1915 au N° 4 d’octobre 1915 puis un numéro un peu spécial daté de janvier 1916  Vol 2 N°1 et un autre Vol 2 N°1 daté de mai 1917 et jusqu’au N°10 vol 2 en septembre 1918. C’était donc deux mois avant l’ armistice qui mit fin à cette immense boucherie.

The Magical Record porte le N° 4365 chez Alfredson  et le même numéro chez Fernandes, plus le N°4370 pour le Magical Record Nouvelle série.

Alfredson et Daily font remarquer qu’une série complète de ce magazine est rare et c’est ce que me confirma ma vieille connaissance  Peter Lane, le remarquable érudit,  bibliothécaire du Magic Circle. Il n’y aurait que moins de soixante dix exemplaires connus dans le monde.

Il y a donc deux  N°1 au volume 2

 

Nous savons peu de choses sur Delveen, « the Mystic », comme il se faisait appeler, à part qu’il était assez célèbre au Royaume Uni dans les années 1910. Il s’agit d’un pseudonyme car il s’appelait en réalité  H. Taylor. Quant à Henry Tunstill je n’ai rien trouvé à son propos dans les histoires de la magie ni les biographies que je possède. Bart Whaley ne le mentionne même pas dans son  » Who’s who in Magic ». Quelque chose d’étonnant : sur les couvertures dans la première série du magazine il est mentionné  » édité par Tunstill et Delveen  » mais sur les couvertures dans la deuxième série on ne trouve plus que la mention  « édité par Delveen« . Ces magazines mesurent 20,5 X 14 cm sauf le premier numéro 1 du 2ème voL au format beaucoup plus réduit et imprimé sur un papier différent.

 

Voici un autre magazine de magie très rare, du moins  d’après ce qu’en disent  Alfredson et Daily. Lui nous vient des antipodes, du pays des kiwis, puisqu’il est néo zélandais.

Couverture et dos des six premiers numéros.

Couverture des numéros suivants. Un bon conseil: ne tenez jamais un lapin par les oreilles, il souffre terriblement.

Ce bimensuel  indépendant publié de janvier 1949 à décembre 195O, cessa de paraître après le douzième numéro  et comme c’est souvent le cas, était l’œuvre d’un seul homme, M. Jack Wood. Format: 21 X 17 cm. Les pages sont ronéotypées mais les couvertures sont imprimées. Comme je le mentionnais, une série complète est très rare. Mon exemplaire est sous reliure de toile buckram bicolore.

Son éditeur M. Jack Wood est connu dans nos milieux. Il naquit  en 1917 à Patea Taranaki en Nouvelle Zélande et dès l’ âge de huit ans il s’intéressa à la magie et pratiqua des tours qu’il trouvait dans les magazines. Après 1936 il devint semi professionnel en présentant un spectacle de micromagie, de « close-up » selon la formule consacrée de nos jours. Il se présentait comme « Deveen, le débonnaire présentateur  de déceptions ». Les manipulations de cartes et le classique sac à l’œuf étaient sa spécialité. Il a écrit de nombreux articles dans « Magicana ».

Errare humanum est: Monsieur Chemin, éminent magicien au savoir picdelamirandolesque, me fait gentiment remarquer que cette revue cessa d’être publiée non pas au 12ème numéro mais au 18ème en 1951. L’ heureux homme il en possède la totalité !

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin voici un autre magazine encore beaucoup plus rare. Il s’agit de « The Magic Fan », « L’Eventail Magique », l’ organe du Cercle Magique Malais un trimestriel qui paraissait à Singapour, ce petit pays indépendant aujourd’hui mais qui a  connu  une histoire  pour le moins étonnante et assez mouvementée, ne serait-ce que lorsqu’il fut envahi par les Japonais au cours du dernier conflit mondial. Les prisonniers Britanniques ou blancs furent torturés de manières plus atroces encore, si cela peut exister, que celles utilisées par les nazis en Europe. J’ai sur mes rayonnages une biographie d’un magicien Australien qui se trouva là-bas et qui  témoigne de la cruauté de ses geôliers.

Le N°1, vol. 1,  sort en juillet 1938. Je ne possède de ce trimestriel qu’une série complète d’ exemplaires allant jusqu’au n°1, vol.3, paru en  juillet 1940 . Il existerait 3 numéros du Vol. 3, le dernier aurait paru en juillet 1941. Les couvertures, aux papiers de couleurs différentes, sont imprimées mais l’intérieur est ronéotypé.

Images strictement Copyright. Collection familiale Dany Trick. Un ou deux clics et hop! elles s’agrandissent comme par magie.

 

 

 

 

À propos de Dany Trick

Bio: voir site www.geniimagazine.com dans Magipedia . Tapez Dany Trick. Vous y trouverez une courte bio en langue anglaise.
Cette entrée a été publiée dans Blog, Collection, Presse, Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>