T.A. WATERS THE BLACKWOOD CULT

Je lis, ou plutot je dévore actuellement, un livre plus qu’étonnant et ceci à plus d’un titre. D’abord il s’agit, comme vous pouvez le constater sur le scan ci-dessus, d’une première édition (1968) assez difficile à se procurer, ensuite il est rédigé en caractères un peu plus clairs et grands que ceux habituellement employés pour les ouvrages de poche et il est imprimé sur du papier non brillant, pour rendre sa lecture plus aisée… Une autre de ses particulatités et ce n’est pas la moindre, c’est qu’il a été conçu comme un livre à forcer. Le neuvième mot, au début de chaque chapitre, est « LIRE », « READING ». Monsieur Waters avait déjà écrit, également en 1968, un autre ouvrage dans la même veine que je possède également, intitulé « LOVE THAT SPY« , « AIME CET ESPION », ce dernier est également un livre à forcer puisque le neuvième mot au début de chaque chapitre est « matin« .
L’héroïne du « CULTE DU BOIS NOIR », Wendy Markham revient dans sa ville natale, ville remplie de haines, de craintes et de suspicions, d’où la pauvre Katy Campbell avait été chassée il y a quelques années après avoir été contrainte de vivre dans une église abandonnée, parce qu’on l’accusait d’être une sorcière.
Cependant, Wendy, appelée par sa famille, rentre chez elle, pour vivre un cauchemar plus terrifiant que ses plus sombres et horribles et noirs souvenirs. Elle découvre que sa ville entière se livre  à un étrange et terrifiant culte de sorcellerie. En est-elle vraiment la grande prêtresse? Quelqu’un tente de l’assassiner…

Je ne puis résister au plaisir de vous traduire un passage: »Vous savez, les magiciens, tout au moins les professionnels, dit Sydney Saint, ont tendance à abuser de la dive bouteille, plus particulièrement si ce sont vraiment de grands artistes. J’ai une explication et une théorie là-dessus, je dirais qu’en général la raison en est qu’ils sentent que leur art ne reçoit pas  toute la considération qu’il mérite, et par conséquent, eux non plus. Ils finissent par être frustrés, et … » Il ne termina pas sa phrase.
Thomas Alan Waters est décédé trop tôt, à l’âge de 50 ans, en août 1998. Il avait écrit au moins 7 romans publiés en poche depuis 1967. Deux d’entre eux étaient du genre gothique, d’autres de S.F. et enfin certains traitaient d’espionnage. Il présentait sur scène un numéro de mentalisme. Pendant deux années il fut le libraire conservateur de la bibliothèque du Magic Castle à Hollywood.
En plus de ses oeuvres de fiction il est surtout connu dans les milieux magiques pour ses ouvrages techniques. En 1971 il publia « An Operating Manual for the Mind », puis ce furent au tour de nombreux fascicules, toujours traitant de mentalisme. Enfin deux oeuvres maîtresses: The Encyclopedia of Magic and Magicians, en 1988, livre de 372 pp. et surtout le célèbre « MIND, MYTH & MAGICK« , magick écrit de cette manière en langue anglaise signifie « magie bizarre », un peu dans la veine de ce que présentent des magiciens comme le Doc Tony Shiels, mon vieil ami cornouaillais, Cameron en Ecosse, Christian Chelman, etc. Ce dernier livre est un pavé de 846 pp.

AIME CET ESPION. Roman d’espionnage. Le neuvième mot au début de chaque chapitre est « morning », c’est à dire « matin ».

Ci-dessous le scan représente la couverture d’un des romans gothiques de M. Waters. Genre littéraire typiquement anglais, le roman gothique devance ce que nous appelons plus communément en France le roman noir. C’est en 1794 que parut The Mysteries of Udolpho d’ Ann Radcliffe et la même publie en 1797 The Italian, or the Confessional of the Black Penitents. Je me suis passionné autrefois  pour cette « auteure » au cours de la préparation de ma licence. L’extraordinaire Edgar Allan Poe, si remarquablement traduit par notre Baudelaire, continue dans cette veine, en 1839, par THE FALL OF THE HOUSE of USHER.

La source se tarit en 1820 mais Dickens, Balzac, Hugo lui-même et Jules Verne et encore bien d’autres emprunteront largement à ce genre. Même Alexandre Dumas dans son Pauline, bien que romantique typique, a bien des aspects gothiques, ne serait-ce que par une atmosphère lugubre et macabre.

LA TERREUR DE LA RUE DE L'ARC


 

 

 

Images Copyright 2013 Collection Dany Trick

À propos de Dany Trick

Bio: voir site www.geniimagazine.com dans Magipedia . Tapez Dany Trick. Vous y trouverez une courte bio en langue anglaise.
Cette entrée a été publiée dans Blog, Collection, Uncategorized, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à T.A. WATERS THE BLACKWOOD CULT

  1. I haven¡¦t checked in here for some time since I thought it was getting boring, but the last few posts are great quality so I guess I¡¦ll add you back to my daily bloglist. You deserve it my friend :)

  2. ATV dit :

    My brother recommended I might like this web site. He was entirely right. This post truly made my day. You can not imagine simply how much time I had spent for this info! Thanks!

  3. autoblog dit :

    Terrific paintings! This is the type of info that are meant to be shared around the net. Disgrace on Google for not positioning this publish higher! Come on over and discuss with my website . Thanks =)

  4. I searched for the article title and found this, never thought i’d find the answer

  5. Mia Martinez dit :

    This has to be my 2nd favourite commentary of the last few days, i’m not able to’t let you know the very best, it might offend you!

  6. Nathan West dit :

    Inside the top 10 of the favorite content pieces, thanks!

  7. Luke Ross dit :

    Hello, important information and an fascinating article, it’ll be exciting if this is still the case
    in a few months time

  8. You are sharing really useful information, so everyone is benefiting. Thank you….

  9. Parti Malzemeleri ve Parti Süsleri örnekleri ve fiyatları hayaller Dükkanı’nda en uygun fiyat kapıda ödeme ve taksit imkanı.

Répondre à Trucks For Sale Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>