MA COLLECTION DE CARTES DE VOEUX MAGIQUES

Il y a un peu plus d’un demi siècle que j’envoie mes vœux à des magiciens du monde entier en faisant imprimer des cartes avec une reproduction d’un document représentant un magicien ou une image en rapport avec la magie que je trouve dans mes archives.

A l’instar de mon ami Wittus Witt à Hambourg qui expose actuellement ses collections de cartes de visite et lettres avec en-têtes de magiciens, je pourrais monter une immense expo où je serais à même de montrer toutes ces cartes de vœux de magiciens célèbres que j’ai reçues au fil de ces cinquante dernières années. Elles comportent très souvent des reproductions de documents rares de magie, gravures anciennes ou modernes, dessins humoristiques, etc.

Cette année encore j’en ai fait  imprimer une sur ce thème. Je vais vous faire une confidence: elle me coûte bien moins cher, malgré le petit tirage, que les cartes du commerce. Je sais pertinemment que je ne suis pas le seul collectionneur dans ce domaine car lors d’une vente aux enchères spécialisée à Chartres chez Me Lelièvr, il en a organisé une bonne douzaine de ce type auxquelles j’ai assisté, j’avais remarqué qu’un classeur entier contenait une grande quantité de mes cartes. Je n’avais pas pu connaître leur destinataire malgré mon insistance auprès de l’expert, mon ami Hjalmar, le célèbre magicien et historien et bibliomane  de la magie.  Voici donc ma carte pour 2021:

Tout un chacun sait que les magiciens sont sans exception des tricheurs, croyez-vous que des tricheurs honnêtes puissent exister alors pourquoi ferais-je exception à la règle? Cette carte provient de la collection de John Fisher mais je la reçus bien avant le gros lot entier de ce genre de cartes qu’il m’a offert au début de cette année nouvelle. Celle-ci portait la signature d’un célèbre magicien du nord de l’ Angleterre nommé De Vega. John ne m’a pas dit à qui elle avait été adressée, peut-être donc à lui-même.

DE VEGA, de son vrai nom Stuart, naquit en Ecosse à Edinbourg en 1891 et vécut jusqu’à l’âge de 80 ans. Au départ il présentait un spectacle complet en soirée avec de nombreuses grandes illusions à travers tout le Royaume Uni. C’était encore la belle époque des music-halls lesquels ne manquaient pas à travers l’ île.

Puis il travailla sur une base semi professionnelle après s’être installé comme kinésithérapeute.  Il était non seulement un magicien célèbre mais présentait aussi un spectacle de pyrotechnie fort connu. C’est en 1922 que Harry Houdini, à l’époque en pleine croisade contre les adeptes du spiritisme à travers les Etats-Unis où il donnait des conférences avec démonstrations des procédés que les médiums utilisaient, souvent les mêmes trucs que les magiciens,  lui confia une mission. Il alla débusquer les membres très actifs du Cercle Spirite de Crewe, une ville dans le Cheshire au Nord Ouest de l’Angleterre.

En 1924 De Vega devint le premier président de l’Association des Magiciens Ecossais, encore très active de nos jours.

Il a écrit plusieurs ouvrages techniques pour les magiciens et nous a  laissé de nombreux manuscrits.

Cette année je fus particulièrement gâté par le Père Noël venant d’ Angleterre où  John Fisher s’était revêtu de la houppelande rouge pour l’occasion. Le colis contenant d’autres goodies a pris un temps fou pour nous arriver ici au bout de monde (Finis Terrare) mais quelle surprise lorsque je constatai qu’il contenait aussi « a large batch of very special Christmas cards » qui se trouvaient dans l’ immense collection de John. Thanks once more.

Voici donc quelques unes de ces cartes très spéciales:

L’expéditeur est un spécialiste reconnu du mentalisme et en particulier de Dunninger, le célèbre mentaliste américain, d’où l’image sur sa carte de correspondance.

Il n’est pas nécessaire de présenter J.B. Alfredson, grand collectionneur et prolifique auteur américain. Il a écrit, en collaboration avec George L. Daily Jr un énorme ouvrage qui  fait référence et répertorie tous les magazines de magie en langue anglaise depuis 1791  jusqu’en 1983.

Pendant une bonne partie de sa vie il avait été un avide collectionneur d’ex libris magicis; ce n’est que depuis une quarantaine d’années que je lui ai  emboîté le pas dans ce domaine. Malheureusement il est décédé en janvier 2016, et n’a pas pu voir son grand projet aboutir, il préparait activement un ouvrage fondamental sur ce sujet. Toutefois je possède les deux derniers exemplaires numérotés d’un tirage très limité de sa check-list et un courrier dans lequel il dit qu’il peut maintenant se vanter d’ être « sold out ».
Nous avons échangé à ce propos, comme en témoignent les deux courriers, entre autres, que vous trouvez ci-dessous.

Comme il le mentionne dans sa lettre, son ex libris, signé S.L., fut exécuté par le célèbre magicien et prolifique illustrateur, c’était son métier, canadien d’origine anglaise, Sid Lorraine (1905-1989).

Comme vous le constatez je ne suis pas le seul à avoir utilisé les cartes de Pierre Brahma. Elles furent même vendues au Magic Circle à Londres. C’est le célèbre magicien Graham Reed, père de mon ami Tim, un des piliers du prestigieux Club que je viens de mentionner et grand collectionneur  qui le signalait à John Fisher.

Jefferey Atkins était un magicien très influent dans les milieux magiques anglo-saxons. Il s’était plus ou moins spécialisé dans les grandes illusions et à chaque congrès annuel du British Ring de l’ IBM  il présentait un tel spectacle. Il fut d’ailleurs président de cette association pendant de nombreuses années. C’est le plus important cercle, ils disent anneau, de L’ IBM dans le monde étant donné le nombre de ses adhérents. Il assuma même la présidence de cette confrérie internationale ayant son siège aux Etats Unis.  C’était un membre important du « gang de la Supreme Magic C° » comme nous nous appelions ou nous faisions appeler. Je trouve la gravure très intéressante.

Celle ci ne date pas d’hier mais d’avant hier !

Que croyez-vous que l’on découvre quand on ouvre cette carte? Un très joli masque en 3D… Jeff McBride? Eh! Ben, dites donc il en a obtenu des prix ! Si vous voulez devenir une vraie star en magie aujourd’hui il vous donne des cours… Je connais une magicienne anglaise qui lui est très reconnaissante.

Voici uniquement quelques une des cartes de vœux que j’ai reçues de M. Jacques Voignier. Extraordinaire collectionneur dans tous les domaines de notre art c’est également un grand spécialiste de l’imagerie magique. Il n’a , comme vous allez le voir , peu de peine à puiser dans son énorme collection pour illustrer ses cartes. Cette année là, ma carte reproduisait une image peu connue, une de celles  que les enfants trouvaient sous les emballages des tablettes de chocolat où qu’on leur distribuait dans les magasins ou les pharmacies,  et c’était ce dernier cas. Vous remarquerez aussi le timbre concernant l’Alsace… L’antique joueur de gobelets va se nicher partout.

Voici quelques autres des cartes de M. Voignier:

Pendant des années nous avons correspondu et échangé de nombreux courriers; voici quelques unes des cartes du double « Champion du monde de magie » que l’on appelait à l’époque seulement Grand prix de la FISM. Je regrette encore le décès de M. Pierre Brahma qui était un homme remarquable et honnête mais aussi un honnête homme au sens de cultivé. Certains disent qu’il était méchant, non il savait mettre les pendules à l’heure et avait souffert certainement des préjugés de gens imbéciles, ignorants à l’esprit étroit.

Ci-dessus un document exceptionnel que Pierre m’avait parvenir. C’est la photo d’une huile représentant son arrière grand-père. Féru de l’histoire du costume, il m’avait demandé quelques renseignements à propos de la peinture sur soie représentant un joueur de gobelets. A cette époque seuls quelques initiés connaissaient cette image comportant trois personnages en plus du magicien. Une image publicitaire du chocolat Poulain montrait seulement le magicien. Dans les cercles de collectionneurs parisiens une polémique s’était levée à propos de la datation de ce tableau.

Ce petit intermède m’a permis de rompre cette litanie.

Et voici des nouvelles du Nord de l’ Angleterre et particulièrement du Yorkshire où le climat est bien plus rude que dans ma Bretagne natale. Mais j’ai trouvé chez les magiciens autour de Ken de Courcy et  Sue une véritable chaleur humaine. Ils avaient eu l’idée géniale de créer un club sortant des chemins battus: ni président, ni secrétaire, ni trésorier. On y entrait par cooptation et la devise en était  : »Faire progresser l’ art magique« . Nous pouvions nous vanter d’ être un club  international  puisqu’il y avait deux membres en Espagne et deux autres en Bretagne. Nous avions un bulletin ( newsletter) et organisions des réunions chez les différents membres et un mini congrès chaque année au début juillet. Cette convention attirait énormément de magiciens du Royaume Uni, étant aisément accessible car située à un point stratégique non loin d’un de ces grands nœuds auto-routiers.

J’ai gardé pendant des années des relations épistolaires avec certains membres mais TPA a disparu lorsque Ken s’en est allé.

Christine et Maurice Johnson étaient de fervents magiciens amateurs et deux des piliers du club. Maurice occupait une fonction importante, il était le « patron » de Nestlé pour tout le Royaume Uni.  Voici deux seulement de leurs nombreuses cartes.

mg20210113_06342620″ src= »http://danytrick.com/wp-content/uploads/2021/01/img20210113_06342620-300×213.jpg » alt= »" width= »300″ height= »213″ />

Les deux membres « espagnols » étaient en fait des Britannique exilés et établis en Espagne comme nombre de leurs compatriotes. La dernière fois que nous  avions rencontré Bill Swallow ce fut à l’occasion des obsèques de Ken de Courcy lors de notre séjour  à Langtoft. Voici également deux de leurs nombreuses cartes:

Ci-dessus une des cartes de Jean Alain, ce jeune Morbihannais plein de talent s’était fait connaître par des débuts prometteurs après ses passages  à la télévision. Il avait aussi organisé quelques galas dans sa presqu’île de Quiberon et donnait aussi des spectacles au célèbre établissement de thalassothérapie.Aujourd’hui il me semble qu’il a disparu des radars, peut-être a-t-il repris son salon de coiffure à plein temps. Il faut dire que lorsque j’assurais  la présidence de l’AMBM (Amicale des Magiciens du Bout du Monde) que j’avais fondée, j’avais plus l’occasion de le rencontrer au cours de réunions régulières. Je le trouvais bien sympathique et je pense qu’il avait un potentiel qui lui aurait permis d’être plus connu dans notre milieu.

C’est fou le nombre de magiciens qui ont débuté leur carrière dans les stations de cette presqu’île si fréquentée l’été. Je ne citerai que deux autres, un certain Jean Louis Blum, devenu très célèbre dans le monde entier, en particulier chez les Anlo-Saxons qui lui vouent une admiration sans bornes. Un de mes vieux amis de Redon, membre du Rotary et vieil ami des parents de Gaetan, m’avait confié qu’il y voyait chaque été un  adolescent s’y produire  aux terrasses des cafés, crêperies et restaurants et ce fut également là que débuta la carrière de Stephan Leyshon.

J’avais eu l’occasion de voir le Nantais Rubéca en spectacle peu après mon arrivée à Quimperlé dans les années soixante-dix. Puis je le rencontrais souvent bien plus tard aux réunions du Cercle Magie Bretagne après que les fondations de ce club avaient été posées en 1964, au cours d’un banquet s’étant tenu au cœur de la Bretagne, au Huelgoat où je débutais ma carrière de professeur cette année-là. nous nous étions liés d’amitié mais à cette époque ma collection de magie en tous genres n’était qu’à l’état embryonnaire par rapport à la sienne. J’attends impatiemment chaque année son étonnante carte et je ne les compte plus. En voici un petit échantillon.

Quant à  celles de M. Duraty, que je ne remercierai jamais assez pour m’avoir en quelque sorte mis le pied à l’étrier en me demandant pour la première fois d’écrire et de tenir une rubrique dans la Revue de la Prestidigitation, organe mensuel de l’AFAP à cette époque-là, elles toujours remplies d’ humour. A conserver précieusement. Je me suis laissé dire que c’est lui, au cours de sa carrière de publicitaire, qui aurait créé le célèbre slogan: « Mammouth écrase les prix! »; ce slogan fit aussitôt la joie des amateurs de contrepets évidemment.

Que serait cette modeste collection si n’y figuraient pas des cartes de célèbres ventriloques ? En voici une d’entre elles:

Les mains de mon vieil ami John Wade sont certainement connues dans le monde entier car  quel est le pays où la célèbre série The Avengers n’est pas passée à la télévision? Ce sont ses mains que vous voyez manipuler brillamment des cartes à jouer dans le générique. Mais John est aussi très connu pour ses ouvrages de magie et surtout pour avoir travaillé dans un célèbre cabaret londonien qui n’avait jamais fermé ses portes au cours du dernier conflit mondial. John , aussi étonnant que cela puisse paraître était connu des milieux  magiques britanniques pour être « le magicien de la radio » car pendant quelques années il avait une émission régulière sur Radio 4 de la BBC.

Lorsque je séjournais à Londres il venait en voiture me prendre à l’ hôtel et nous allions passer la journée à Southend on Sea la célèbre station balnéaire où résidait Stanton Carlisle, un de nos grands mentalistes. vous devez connaître ses ouvrages traitant du sujet publiés chez Supreme. La charmante épouse de Stanton nous préparait un traditionnel Sunday lunch.

Parfois l’été lorsqu’il avait un engagement dans un music-hall à Londres ou dans sa banlieue John venait aussi me prendre et j’assistais au spectacle dans les coulisses. Il assurait souvent la première partie d’une star de la scène ou d’un grand comédien. Il fut pendant quelque années le secrétaire du plus célèbre club privé anglais le Savage Club. Le Savage Club réunit depuis la fin du dix neuvième siècle de célèbres artistes, des acteurs, des écrivains connus, des musiciens, de grands scientifiques, des magistrats, etc. Certains amis m’ont permis d’y passer la journée  et j’ai même eu le privilège d’y déjeuner. Quelle expérience et occasion de rencontrer des personnalités étonnantes et hors du commun !

Pendant des années sur chaque carte de vœux de John figurait toujours une bouteille de whisky… Le dessin portait  aussi la signature d’un dessinateur humoristique connu.

Mme Margaret Mayne, la sœur préférée d’ Edwin Hooper, était aussi un des piliers indéfectibles de la Supreme Magic Company. Elle avait toujours été la première secrétaire d’Edwin. Il m’est arrivé au cours de mes séjours chez lui, souvent en plein été, de le voir dépouiller quatre cents lettres au courrier du matin pour que tout fût prêt quand Margaret et le reste du personnel arrivait au travail à neuf heures du matin. Pourtant cette période est souvent creuse et peu favorable à ce genre de commerce. Quand le personnel arrivait pour neuf heures il restait à Margaret à distribuer les tâches. Nous avions de bonnes relations et le courant passait bien, il lui est arrivé de séjourner  à Mellac en compagnie de Mme Hooper mère. Fine gastronome  elle appréciait comme nous la fréquentation d’excellents restaurants. Elle coule une retraite heureuse à Westward Ho la paisible  petite station balnéaire tout près de Bideford.. Autrefois cette bourgade était connue pour avoir abrité d’importants chantiers navals et le célèbre père de Mowgli, Kipling a sa statue sur le place centrale. Après de longues journées  de travail souvent harassantes c’était une des promenades favorites d’Edwin. Sammy, le caniche de Michael, adorait non seulement le pâté Hénaff que je lui apportais de Bretagne mais ne dédaignait pas une part des typiques glaces anglaises.

Margaret était de toutes nos équipées et je me souviens d’un séjour chez Ken Savage à Plymouth.  La Supreme C° disposait d’une importante imprimerie, elle avait  environ cinq cents volumes et brochures à son catalogue. Au cours des weekends de magie organisés par la firme soit à Weston Supermare ou dans un théâtre dans la banlieue de Londres,  Ken était employé avec son épouse Val pour tenir le stand consacré aux livres.  C’était un magicien très connu dans tout le Sud Ouest de l’Angleterre et un fervent collectionneur. Au cours de certains de mes autres séjours chez eux il m’arrivait de les accompagner dans les camps de vacances Butlin’s et Pontin’s à travers le Devon et la Cornouaille.

Ken  et Val étaient aussi de fins gastronomes et ils ne manquaient jamais de nous inviter dans les meilleurs restaurants de Plymouth et de ses environs. Je puis certifier que de l’autre côté de la Manche il se trouve d’excellents restaurant n’ayant rien à envier à notre cuisine française.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Images et documents strictement Copyright: Collection Dany Trick

 

A suivre, longuement.

Sachez que si vous désirez désormais recevoir une carte de vœux en vrai beau papier de qualité, il vous suffit de m’en faire parvenir une des vôtres à l’adresse que vous trouvez souvent sur ce site.

A suivre

Sachez aussi que sur ce site il vous suffit, grâce au génial Sebastien, d’un ou deux clics sur une image pour l’agrandir et en examiner les détails.

 

À propos de Dany Trick

Bio: voir site www.geniimagazine.com dans Magipedia . Tapez Dany Trick. Vous y trouverez une courte bio en langue anglaise.
Cette entrée a été publiée dans Blog, Cartes postales, Collection, Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>